Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences de la santé

Baudouin Forgeot d'Arc

Comprendre les interactions sociales des personnes autistes

Professeur agrégé de clinique

Faculté de médecine - Département de psychiatrie et d’addictologie

baudouin.forgeot.darc@umontreal.ca

Autre courriel : b.forgeot@gmail.com (Personnel)

Médias

Coup d'oeil sur la recherche - Mois de l'autisme 2014

Présentation du programme de recherche du Dr Baudouin Forgeot d'Arc, psychiatre et chercheur à l'Hôpital Rivière-des-Prairies.

Conférence Fernand Séguin : le syndrome d'Asperger

Conférence grand public sur une partie souvent invisible du spectre autistique

Émission Banc Public : Autiste Asperger au travail

Communication avec les médias

Médias privilégiés

  • Presse écrite (imprimé, numérique)
  • Radio
  • Télévision

Langues

  • Anglais, Écrit
  • Français, Écrit
  • Anglais, Oral
  • Français, Oral

Expertise à l’intention des médias

Neurosciences cognitives des interactions sociales dans l'autisme :

Vivre différemment les interactions sociales, c'est une caractéristique majeure de l'autisme. Qu'est-ce qui distingue les personnes autistes des autres ? Perçoivent-elles plus difficilement les indices sociaux dans l'environnement ? Les interprêtent-elles différemment ? Leur accordent-elles moins d'intérêt ? Nos découvertes récentes montrent progressivement comment des façons différentes de percevoir, comprendre, évaluer l'environnement social peuvent expliquer l'autisme.

Les interactions sociales impliquent un grand nombre de fonctions différentes. Mes travaux récents portent en particulier sur l'influence sociale, le jugement social des visages, la détection de la direction du regard, la théorie de l'esprit. Ces travaux reposent sur des expériences comportementales, l'analyse d'explorations visuelles, l'imagerie cérébrale. Je collabore également à des travaux visant à identifier les causes génétiques de l'autisme (ici et ici).

Ce programme de recherche nous informe sur la diversité des interactions sociales chez les humains ainsi que sur la nature de l'autisme. Il vise aussi à développer des tests pour pouvoir mieux évaluer les interactions sociales des personnes autistes en pratique. Suivre l'évolution d'une personne autiste aujourd'hui, c'est un peu comme suivre une personne diabétique sans pouvoir mesurer le taux de sucre : on se contente de ce qui est visible mais on n'a pas accès aux mécanismes impliqués. Développer des tests plus valides et fiables permettrait de définir des sous-groupes plus homogènes, mesurer l'effet des interventions, surveiller l'évolution.

Je suis aussi psychiatre, au programme autisme de l'hôpital Rivière-des-Prairies, CIUSSSNIM, en clinique d'évaluation diagnostique et d'intervention. 

Champs d'expertise

  • Autisme, syndrome d'Asperger, troubles neurodéveloppementaux
  • Neurosciences cognitives
  • Cognition sociale
  • Interactions sociales dans l'autisme

Disciplines

  • Neurosciences
  • Psychologie
  • Psychiatrie

Champ d’expertise

  • Autisme (Santé de la mère, des enfants et des adolescents)
  • Autisme (Neurosciences, santé mentale et toxicomanies)
  • Cognition