Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences naturelles et génie Sciences sociales et humaines

Lael Parrott Modifier son profil

Professeure associée

Faculté des arts et des sciences - Département de géographie

Autre numéro : 514 343-8008 (Télécopieur)

Médias

Portrait de la chercheure

 - © Université de Montréal

Portrait

Expertise de recherche

Recherche portant sur la complexité écologique à l'aide de modèles dynamique. Pour de plus amples informations, veuillez consulter cette nouvelle : http://www.iforum.umontreal.ca/DesNouvellesDe/2002-2003/2090.htm

Biographie

Diplômée en génie des biosystèmes, Lael Parrott est professeure au Département de géographie. Son objectif : mieux comprendre la dynamique complexe des écosystèmes. Son moyen : modéliser les écosystèmes en simulant leur évolution pendant de longues périodes. Elle pourra ainsi proposer de meilleures approches pour la gestion, la restauration et la protection de l'environnement.

Affiliations et responsabilités

Enseignement et encadrement

Encadrement

Thèses et mémoires dirigés (dépôt institutionnel Papyrus)

2014

Modélisation de l'influence de la fragmentation des habitats sur le risque de prédation chez le caribou forestier

Diplômé(e) : Lucas, Kristel
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Sc.
2009

Structure et dynamique des communautés multi-espèces : le rôle de l’espace

Diplômé(e) : Larose-Filotas, Élise
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
2006

Caractérisation de l'auto-organisation et de la complexité des écosystèmes

Diplômé(e) : Meloche, Francis
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Sc.
2005

Évolution de la coopération au sein d'une population dans un environnement spatial

Diplômé(e) : Thibert-Plante, Xavier
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Sc.

Projets

Projets de recherche

2008 - 2014

SYLVICULTURE ET FAUNE DE LA FORET BOREALE

Chercheur principal : Lael Parrott
Sources de financement : CRSNG/Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG)
Programmes de subvention :

Rayonnement

En vedette

Mise en valeur d’une recherche

2007

Prévoir l'évolution des écosystèmes

Des prairies virtuelles
Lael Parrott crée de véritables écosystèmes en modélisant chacun des individus qui s'y trouvent comme une entité discrète. Chaque microorganisme, chaque ver de terre, chaque cours d'eau, chaque plante sont pris en considération, avec leurs caractéristiques. La dynamique complète de la vie d'une plante est intégrée, de la graine à la mort, en passant par la germination, la pousse des feuilles, la photosynthèse, la reproduction, etc. « En raison de l'énorme quantité de données, je dois restreindre mes écosystèmes virtuels à des surfaces de 500 x 500 mètres, que je divise en carrés de 10 x 10 mètres. »
L'introduction des animaux dans ses modèles complexifie la tâche : ils se déplacent pour chercher leur nourriture, doivent trouver un partenaire pour se reproduire, ont parfois faim, parfois envie de dormir, etc. Il faut tenir compte de leur croissance, de la naissance à la mort, et se préoccuper, par exemple, de la manière dont ils regardent autour d'eux selon leurs activités. On peut dénombrer ainsi quelques centaines de petites règles de comportement pour chaque animal. De plus, une centaine de paramètres définissent un animal, y compris sa masse maximale, le nombre de bébés qu'il engendre et son taux métabolique : « Pour l'instant, explique Lael Parrott, le modèle ne peut s'appliquer qu'à quelques petits herbivores, comme des souris ou des lapins. Dans le cas d'une simulation avec des plantes uniquement, il faut actuellement trois jours de calculs pour simuler 100 ans de vie d'un petit écosystème. »
Déjà, avec le modèle actuel, on peut obtenir des informations : « J'ai simulé un feu de forêt en rasant tout ce qui se trouvait dans une partie de l'écosystème, puis j'ai observé ce qui se passait. » En modifiant ainsi la fréquence des perturbations, Lael Parrott a trouvé ce qu'elle appelle une « fréquence de résonance » de l'écosystème : « De la même manière qu'un pont s'effondre à une certaine fréquence de résonance, explique-t-elle, un écosystème perturbé à une certaine fréquence est en danger. Nous tentons d'imiter les perturbations naturelles pour mieux les prévenir. »

Publications et communications

Disciplines

  • Sciences de la terre (géologie, géographie physique, etc.)
  • Géographie humaine

Champ d’expertise

  • Aires protégées
  • Biodiversité et biocomplexité
  • Biogéographie
  • Biorestauration
  • Écosystème (terrestre et aquatique)
  • Espèces menacées ou vulnérables
  • Évolution et phylogénie
  • Géodynamique
  • Géotechnique
  • Paysage et restauration
  • Processus écologique et écophysiologique
  • Structure et composition de la Terre
  • Transformation et évolution de la surface terrestre