Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Lettres et langues Sciences sociales et humaines Arts et lettres

Benoît Melançon Modifier son profil

Études littéraires, histoire culturelle

Professeur titulaire

Faculté des arts et des sciences - Département des littératures de langue française

Pavillon Lionel-Groulx local C8030

514 343-2036

benoit.melancon@umontreal.ca

Médias

Les mots de Benoît Melançon

Auteur du blogue L'oreille tendue, utilisateur du réseau Twitter, le chercheur spécialisé en littérature française du 18e siècle (son doctorat portait sur Denis Diderot) s'intéresse aujourd'hui à l'édition numérique et... aux héros sportifs.

« Entre guillemets » reçoit Benoît Melançon

Benoît Melançon, professeur au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal, présente son livre L’oreille tendue, publié chez Del Busso éditeur (411 pages, 27,95 $).

La 3000e entrée de l’Oreille tendue

Entretien entre Marcello Vitali-Rosati et Benoît Melançon pour la 3000e entrée de son blogue, l’Oreille tendue (oreilletendue.com)

Bande-annonce de mon prochain livre (L’Oreille tendue, Del Busso éditeur, 2016)

Cette vidéo présente l’anthologie que j’ai tirée de mon blogue (oreilletendue.com), L’Oreille tendue (Montréal, Del Busso éditeur, 2016).

Benoît Melançon - Savoirs numériques

Benoît Melançon, professeur à l'Université de Montréal et directeur scientifique des Presses de l'Université de Montréal, nous présente l'évolution du rôle des presses universitaires avec le passage au numérique.

«Les deux Jean-Jacques, Rousseau et Rutlidge» - Benoît Melançon

Colloque «Amis et ennemis de Jean-Jacques Rousseau» organisé par la Société J.-J. Rousseau en 2012 à Genève (Suisse).

L'émeute du Forum le 17 mars 1955

Entrevue avec Benoît Melançon sur l’émeute du Forum qui a eu lieu en 1955.

Portrait

Expertise de recherche

Benoît Melançon est le correspondant canadien des revues Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie et Dix-huitième siècle. Il fait partie du Comité de rédaction de la Revue et du Conseil d’administration de l’Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire (Paris), ainsi que du Conseil éditorial de Essays in French Literature (University of Western Australia) et du Comité de rédaction de la revue électronique @nalyses (Université d’Ottawa). Il est également Associate Editor de Symposium. A Quarterly Journal in Modern Literatures. Depuis 1997, il est membre du Comité consultatif de l’édition de la correspondance de Mme de Graffigny (University of Toronto et Voltaire Foundation, Oxford), depuis 2000, du Comité d’honneur du Centre de recherche Histoire et littérature de l’Université d’Orléans et, depuis 2008, du Comité scientifique de la collection «Classiques Garnier» pour le XVIIIe siècle. Il a organisé ou coorganisé une douzaine de colloques, dont le XXVe Congrès de la Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle. En 1999, il a été élu Vice-président de la Sociétéinternationale d’étude du dix-huitième siècle (1999-2003), puis, en 2000, président de la Sociétécanadienne d’étude du dix-huitième siècle (2000-2003).

Ses recherches actuelles portent sur la langue, sur le sport et la culture au Québec, sur les sociabilités intellectuelles et sur les marginalités littéraires à l’âge classique. Elles sont subventionnées, ou l’ont été, par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, par le Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche du gouvernement du Québec, par l’Université de Montréal, par le Centre de coopération interuniversitaire franco-québécoise, par le Programme d’aide à l’édition savante de la Fédération canadienne des sciences humaines et par l’Association internationale d’études québécoises. Depuis quelques années, il est également très actif dans le domaine de la littératique, soit les relations entre littérature et informatique. Il a publié des textes sur ce sujet, notamment le livre Sevigne@Internet. Remarques sur le courrier électronique et la lettre (1996; 2011 pour la réédition numérique augmentée), qui lui a valu nombre de comptes rendus et d’entrevues à l’étranger. Depuis 1992, il distribue une bibliographie électronique du XVIIIe siècle : en novembre 2015, cette bibliographie en était à sa 280e livraison et elle comptait plus de 33 014 titres.

Biographie

Benoît Melançon est professeur titulaire au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal et directeur scientifique des Presses de cette université. Depuis 2008, il est membre de la Société royale du Canada. En 2011, l’Association francophone pour le savoir (Acfas) lui remettait son prix André-Laurendeau pour les sciences humaines. L’année suivante, il était reçu à l’Ordre des francophones d’Amérique et on lui remettait un des Prix du Québec, la plus haute distinction culturelle donnée par son gouvernement, le prix Georges-Émile-Lapalme. Sa thèse de doctorat s’intitulait «Diderot épistolier. Éléments pour une poétique de la lettre familière au XVIIIe siècle» (1991). Après cette thèse, une bourse postdoctorale du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada lui a permis d’être rattaché au Département des littératures de l’Université Laval et au Département de lettres modernes de l’Université Paris X-Nanterre. Depuis août 1992, il est professeur à l’Université de Montréal; en 2002, il y a été promu professeur titulaire. Il a aussi enseigné le français à Colby College (États-Unis), avant d’être directeur, pendant deux ans, du programme Colby-in-Caen (France), et il a été professeur invité au Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill à l’automne 1997.

De 1993 à 1995, puis de 1999 à 2001, il a été adjoint aux études de premier cycle du Département d’études françaises de l’Université de Montréal. En 1997-1998, il a été directeur du Centre d’études québécoises, puis, de janvier à juin 2000, directeur intérimaire du Département d’études françaises. Depuis 2002, il est directeur scientifique des Presses de l’Université de Montréal, où il dirige également la collection «Profession». De 2007 à 2011, il a été directeur du Département des littératures de langue française; il a entrepris un second mandat de quatre ans en juin 2012. Sous sa direction, plus de vingt mémoires de maîtrise et huit thèses de doctorat ont été déposés; plusieurs de ces thèses ont été primées. Il a participé à plus de quarante jurys de mémoires et de thèses, aussi bien au Canada (Université de Montréal, Université Laval, Université du Québec à Montréal, Université McGill, Université d’Ottawa) qu’à l’étranger (Université Paris VII).

Il a fait paraître en 1982, avec Laurent Mailhot, un livre sur le Conseil des arts du Canada 1957-1982et en 1996 Diderot épistolier. Contribution à une poétique de la lettre familière au XVIIIe siècle. Cet ouvrage lui a valu le prix de l’Association des professeurs de français des universités et collèges du Canada et le prix Raymond-Klibansky de la Fédération canadienne des sciences humaines, et il a été parmi les finalistes du prix du Gouverneur général du Canada et du prix Victor-Barbeau de l’Académie des lettres du Québec. Benoît Melançon a édité ou coédité les Actes de plusieurs colloques, les plus récents étant ceux du colloque Des mots et des muscles ! Représentations des pratiques sportives(Nota bene, 2005, avec Yan Hamel et Geneviève Lafrance), et il a dirigé neuf numéros de revue, les plus récents pour Lumen. Il a publié près de trois cents cinquante articles et comptes rendus au Québec et à l’étranger, et présenté des dizaines de communications et de conférences. En mai 2005, il a fait paraître le collectif le Savoir des livres (Presses de l’Université de Montréal). Son Dictionnaire québécois instantané, «deuxième édition, revue, corrigée et full upgradée» (Fides, 2004) du Village québécois d’aujourd’hui. Glossaire (Fides, 2001; les deux avec Pierre Popovic), témoigne de son intérêt pour les questions de langue au Québec.

Prix et distinctions

  • Prix André-Laurendeau 2011 - Association francophone pour le savoir (Acfas)
  • Prix George-Émile-Lapalme 2012 - Gouvernement du Québec
  • Société royale du Canada : Les Académies des arts, des lettres et des sciences du Canada 2008 - Société royale du Canada

Formation

  • 1992 — Doctorat — Études littérairesUniversité de Montréal

Pour en savoir plus…

Affiliations et responsabilités

Contribution au fonctionnement de l’institution

Activités au sein d’organismes ou d’entités de l’institution

  • Directeur scientifique des Presses de l’Université de Montréal (PUM)

Enseignement et encadrement

Encadrement

Thèses et mémoires dirigés (dépôt institutionnel Papyrus)

2017

SQUEEZE : représentations du baseball dans l'imaginaire social au Québec : 1994-2014

Diplômé(e) : Mineau, Francis
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.
2012

De quelques livres brûlés : la représentation d'autodafés de livres au Siècle des Lumières

Diplômé(e) : Leduc, Diane
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.
2010

Du blogue au livre : réflexions sur la nature générique du blogue

Diplômé(e) : Vignola, Éric
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.
2009

Du Fils naturel à Est-il bon ? Est-il méchant ? : la transformation de l'esthétique théâtrale de Diderot

Diplômé(e) : Mitka, Justyna
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.
2008

Les écarts de l'imagination : pratiques et représentations de la science dans le roman au tournant des Lumières (1775-1810)

Diplômé(e) : Castonguay-Bélanger, Joël
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
2004

L'inceste romanesque en France, 1715-1789

Diplômé(e) : Chammas, Jacqueline
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
2004

De l'usage de la lettre dans Histoire de ma vie de Jacques Casanova

Diplômé(e) : Bélanger, Christine
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.
2004

Les fonctions de l'ennui dans cinq oeuvres du XVIIIe siècle : analyse interdiscursive

Diplômé(e) : Guay, Geneviève
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.
2003

Lecture de la pédagogie et pédagogie de la lecture : la lecture dans l'Émile de Jean-Jacques Rousseau

Diplômé(e) : Castonguay, Marie
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.

Projets

Projets de recherche

2017 - 2018

Rousseau au présent : éthique, politique et théorie du "care"

Chercheur principal : Benoît Melançon
Co-chercheurs : Renan Larue
Sources de financement : CRSH/Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Programmes de subvention : PV152160-Subvention Connexion
2015 - 2016

ÉDITORIALISATION ET NOUVELLES FORMES DE PUBLICATION

Chercheur principal : Marcello Vitali-Rosati
Co-chercheurs : Benoît Melançon , Michael Eberle Sinatra
Sources de financement : CRSH/Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Programmes de subvention : PV152160-Subvention Connexion

Rayonnement

Publications et communications

Publications

Les Yeux de Maurice Richard. Une histoire culturelle, a paru à Montréal, chez Fides, en septembre 2006, puis, dans une nouvelle édition revue et augmentée, en mars 2008. Il a remporté le prix Richard-Arès 2006 de la Ligue d’action nationale du Québec et le prix Marcel-Couture 2007 du Salon du livre de Montréal. En 2009, il a paru en anglais, sous le titre The Rocket. A Cultural History of Maurice Richard, chez Greystone Books (Vancouver), dans une traduction de Fred Reed. Une édition de poche a été lancée en 2012. Le quotidien la Presse l’a choisi comme un des «cinq meilleurs essais québécois» des années 2000. En octobre 2009, Benoît Melançon a fait paraître, chez Del busso éditeur, à Montréal, Bangkok. Notes de voyage. Depuis le mois de juin de la même année, il tient un blogue, l’Oreille tendue. Ses plus récents essais sont : Écrire au pape et au Père Noël. Cabinet de curiosités épistolaires (Del Busso éditeur, 2011); Langue de puck. Abécédaire du hockey (Del Busso éditeur, 2014); Le niveau baisse ! (et autres idées reçues sur la langue)(Del Busso éditeur, 2015), l’Oreille tendue (2016). Il a aussi édité Voltaire à la radio canadienne de Louis Pelland (Del Busso, 2013, avec Joël Castonguay-Bélanger) et la Femme jalouse du vicomte de Ségur (Del Busso, 2015, avec Flora Amann).

Disciplines

  • Études littéraires
  • Littérature
  • Histoire

Champ d’expertise

  • 18e siècle
  • Littérature française (18e siècle)
  • Histoire culturelle
  • Culture numérique
  • France
  • Canada (Québec)
  • Époque moderne
  • Époque contemporaine