Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences naturelles et génie Sciences de la santé Sciences sociales et humaines Sciences médicales

Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique

Autre numéro : 450 773-8521 #8386 (Information)
Autre courriel : GREZOSP@umontreal.ca (Autre courriel)

Portrait

À propos

Le Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique est le fruit d'un partenariat entre des professeurs de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal et des chercheurs de l'Agence de la santé publique du Canada. 

Le GREZOSP a pour mission première de procurer une infrastructure de recherche et d'activités scientifiques reconnue, impartiale et ouverte sur les multiples réalités associées aux problèmes de santé publique reliés à la relation homme-animal-environnement.  Le cadre conceptuel considère la santé publique comme une médecine unique touchant à la fois, l'être humain, les animaux et l'environnement, le tout constituant un système dynamique complexe.

Affiliations

Organismes partenaires

  • Agence de la santé publique du Canada

Adresses

Localisation sur le campus UdeM

3190 Sicotte St-hyacinthe, local

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Membres

À l’Université de Montréal

Denise Bélanger (Membre régulier)
John Morris Fairbrother (Membre régulier)
Josée Harel (Membre associé)
Marcelo Gottschalk (Membre associé)
Sylvie D'Allaire (Membre régulier)
Jean-Pierre Vaillancourt (Membre chercheur)
Nicholas Ogden (Membre chercheur)
Philippe Fravalo (Membre chercheur)
Pascal Michel (Membre associé)
Antoinette Ludwig (Membre chercheur)
Julie Arsenault (Membre chercheur)
Julie Paré (Membre régulier)
Patricia Turgeon (Membre chercheur)
Patrick Leighton (Membre chercheur)
Manon Racicot (Membre régulier)

Externes

Emily Jenkins (Membre chercheur)

Expertise

Description de l’expertise

Les activités du groupe ont pour objectifs de:

  • Servir de lieu de rencontre, de réflexion et de travail structuré pour les chercheurs et les professionnels dont l'intérêt principal contient les éléments de la mission du GREZOSP;
  • Contribuer à l'avancement des connaissances touchant l'épidémiologie et la santé publique en étudiant les agents pathogènes zoonotiques au niveau des réservoirs animaux, del'environnement et des populations humaines par le développement et l'utilisation de méthodesquantitatives et qualitatives;
  • Recruter et encadrer des étudiants aux cycles supérieurs et des stagiaires postodctoraux ainsi que de contribuer à la formation de chercheurs et de professionnels oeuvrant en santé publique;
  • Promouvoir le rayonnement du groupe selon les thèmes directeurs du GREZOSP;
  • Favoriser la coopération des membres du groupe avec des collègues d'affiliations académique, gouvernementale et institutionnelle aux niveaux régional, national et international.

Axes de recherche

Rôle et impact de l’agroenvironnement dans l’épidémiologie des maladies zoonotiques

Zoonoses fauniques

Structures et méthodes de la surveillance

Mise au point d’outils d’aide à la décision en santé publique

Projets et financement

Financement

Recrutement

Poste à la maîtrise sur le sujet suivant :
Zoonoses parasitaires à l'interface humain-chien dans le Nord du Canada
À la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Montréal
Directeur: Christopher Fernandez-Prada, parasitologiste
Co-directeurs: André Ravel et Audrey Simon, épidémiologistes
Les zoonoses parasitaires incluent les infections parasitaires dont le cycle de vie implique
des hôtes vertébrés et des humains. Les humains peuvent être infectés accidentellement ou en
tant que hôte nécessaire dans le cycle de vie naturel de ces parasites. Les chiens font partie
intégrante des environnements physique, social et culturel des communautés nordiques,
Cependant, ils peuvent également constituer une source de risques pour la santé de ces
communautés. Si les attaques et les morsures sont des risques relativement bien documentés,
le risque de transmission de parasites zoonotiques est mal connu dans le contexte du Nord. Ce
projet de maîtrise vise à décrire de façon exhaustive la flore parasitaire chez les chiens vivant
dans quatre communautés autochtones du Nord du Canada (inuites, cries et naskapies) ainsi
qu’à identifier et évaluer les facteurs de risque qui détermineront la prévalence parasitaire chez
les chiens et leur transmission entre les chiens et les humains. L'étude accordera une attention
particulière aux parasites pathogènes appartenant aux genres Toxocara, Cryptosporidium et
Giardia. En outre, comme il n'y a pas de trousse / procédure commerciale pour la détection
d'Echinococcus granulosus, le/la candidat(e) développera un nouveau test diagnostic basé sur
la PCR pour l'identification d’E. granulosus dans les fecès de chien.
Cette maîtrise s’intégre dans le projet: Balancing Illness and Wellness at the Human-Dog
Interface in Northern Canada, présentement financé par les Instituts de recherche en santé du
Canada (IRSC). L’objectif principal du projet est d’évaluer et réduire les menaces pour la santé
humaine liées à la présence de chiens (attaques de chiens, morsures, gestion potentielle des
cas de rage, transmission de parasites), tout en favorisant la création d’un environnement moins
menaçant dans les communautés où les chiens peuvent contribuer à la qualité de vie et au bienêtre
humain.
Candidat(e) recherché(e)
• Formation en médecine vétérinaire
• Bon dossier académique
• Permis (OMVQ) de pratiquer la médecine vétérinaire au Québec : un atout
• Intérêt pour la parasitologie et l’épidémiologie
• Esprit d’équipe
• Capacité d’analyse et de synthèse
• Maitrise de l’anglais écrit et oral
• Capacité de communication en anglais
• Expérience avec des communautés autochtones du nord canadien ou d’ailleurs : un atout
Conditions
• Programme : MSc sciences vétérinaires option microbiologie
• Localisation : Faculté de médecine vétérinaire à Saint-Hyacinthe; déplacement(s) au
Nunavik
• Durée : deux ans; début septembre 2017
• Financement : l’étudiant(e) sera financé(e) par une subvention IRSC; l’étudiant(e) sera
appelé(e) à compléter en postulant à des bourses facultaires / universitaires et
provinciales ou fédérales.
Soumission du dossier
Envoyez à christopher.fernandez.prada@umontreal.ca avant le prémier août: une lettre
de motivation (une page), le CV et le dernier relevé de notes universitaires ainsi que le nom et
les coordonnées de deux personnes pour référence.

Publications et communications

Publications

Champ d’expertise

  • Zoonoses
  • Épidémiologie
  • Santé publique
  • Pathologie animale
  • Pathologie de la faune
  • Médecine de population bovine
  • Microbiologie
  • Parasitologie
  • Salubrité alimentaire
  • Biologie moléculaire
  • Bactériologie
  • Chimie analytique et médicinale
  • Faune
  • Salubrité des viandes