Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Reprise graduelle des activités de recherche

Le vice-rectorat responsable de la recherche (le VRRDCI), en lien avec les autres vice-rectorats et les services concernés, a élaboré un mode opératoire normalisé (MON) régissant la reprise et le maintien des activités de recherche en présentiel. Les directives de ce MON s’adressent à tous les membres de la communauté universitaire exerçant des activités de recherche à l’Université de Montréal, incluant les chercheurs, les professeurs, les étudiants, les postdoctorants et le personnel de la recherche. Les directives émises par les centres de recherche des hôpitaux affiliés seront arrimées avec les directives de l’Université.

La reprise graduelle

Le redémarrage des activités de recherche sur les campus de l’Université s’amorce uniquement lorsque celle-ci juge la situation sécuritaire, et en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des indications de la santé publique.

Seules les activités ayant reçues une autorisation du Comité de reprise des activités de recherche (CRAR) ET qui seront en mesure de respecter rigoureusement l’ensemble des directives émises par la santé publique et l’Université peuvent reprendre en présentiel.

1ère cohorte (approbation en cours) - Consultez le calendrier prévu à cet effet

  • La 1ere cohorte est composées d’équipes de recherche qui doivent mener la majeure partie de leur travail en présentiel ET qui seront en mesure de respecter rigoureusement l’ensemble des directives émises par la santé publique et l’Université;
  • Les activités de recherche portant sur la COVID-19 ainsi que les activités essentielles au maintien des infrastructures font également partie de la 1èrecohorte.

2ème cohorte (approbation en cours)

  • Les équipes de recherche qui doivent mener une partie de leur travail en présentiel ET qui seront en mesure de respecter rigoureusement l’ensemble des directives émises par la santé publique et l’Université;

3ème cohorte (approbation en cours)

  • Les équipes de recherche qui doivent mener tout ou partie de leur travail en présentiel ET qui, en raison de la nature de la recherche ou du site de la recherche notamment, ne peuvent pas respecter l’ensemble des directives émises par la santé publique et l’Université, même après adaptation du milieu de travail.

Le processus d'approbation de la reprise (étapes obligatoires)

  1. Suivre la formation obligatoire sur Studium (Pour l’ensemble des personnes visées par la reprise en présentiel).
  2. Élaborer et déposer dans Studium un plan de mitigation (responsabilité du directeur de recherche ou du responsable de plateforme à l’aide du mode opératoire normalisé et de l’aide-mémoire. Modèle et gabarit disponible dans Studium.)

    • Amendement majeur à un plan de mitigation déjà approuvé :
      Un amendement majeur au plan de mitigation correspond à un (ou des) changement(s) susceptible(s) d’engendrer des situations à risque accru par rapport au plan initial. On pense par exemple à une augmentation du nombre de personnes en présentiel dans les espaces de recherche, l’intégration de nouveaux volets de recherche (ex. recherche avec animaux, participants humains ou sur le terrain), accès accru à des équipements communs, ou toute autre situation. Pour faire un amendement majeur, compléter le gabarit Amendement majeur à un plan de mitigation déjà approuvé disponible dans Studium et le déposer via le module Addenda 1.

  3. Analyse des plans de mitigation et recommandation par le CCA (sous-comité de conseil et d’accompagnement).
  4. Fournir les renseignements complémentaires demandés par le CCA (si applicable)
  5. Approbation par le CRAR et émission de l’attestation de reprise des activités de recherche via Studium.
  6. Reprise des activités.

Processus obligatoire pour la reprise des activités de recherche

Schéma du processus obligatoire pour la reprise des activités de recherche à l'Université de Montréal

Modalités d’accueil sur place

À l’entrée désignée d’un bâtiment donné, les personnes devront se désinfecter les mains à défaut de pouvoir les laver à l’eau et au savon dès l’arrivée. Le plan indiquant ces entrées pour le campus sur la montagne sera mis à jour en fonction des cohortes concernées au fur et à mesure de la progression de la reprise. Pour les autres campus, il n’y aura qu’un accès unique qui, en raison de la configuration des lieux, s’avère l’accès habituel pour l’immense majorité des occupants.

Des masques (2 par personne, par semaine) seront disponibles à l’entrée. Qu’il s’agisse de ces masques offerts par l’UdeM ou de quelque couvre-visage obtenu ou confectionné par ailleurs, leur port sera obligatoire lorsque les normes de distanciation physique ne peuvent être respectées et sera fortement recommandé en toutes circonstances sur les sites de l’UdeM.

Des produits désinfectants pourront être obtenus en composant le #2222 ou via Maximo, en indiquant le nom du groupe de recherche.

Des équipes de la Direction de la prévention et de la sécurité vérifieront que les personnes sur place ont l’autorisation d’y être, c’est-à-dire qu’elles ont bien obtenu leur certificat individuel de formation et que leur équipe détient le certificat d’ouverture émis lors de l’approbation du plan de mitigation. De là, l’importance pour chacune des personnes présentes d’avoir les deux documents à portée de main (par exemple, sur leur téléphone portable).

Pour trouver toute autre information en lien avec la reprise graduelle des activités de recherche sur le campus, les formations obligatoires associées, la planification des mesures de mitigation et les projets de recherche avec des êtres humains, consulter notre Foire aux questions.