Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Health Sciences; Medical Sciences

Philippe P. Roux

Signalisation cellulaire et protéomique

Professeur titulaire

Faculté de médecine - Département de pathologie et biologie cellulaire

Pavillon Marcelle-Coutu, room 1306-17

514 343-6399

philippe.roux@umontreal.ca

Secondary number: 514 343-5839 (Télécopieur)

Communication with the media

Privileged media

  • Presse écrite (imprimé, numérique)
  • Radio
  • Télévision

Languages

  • Anglais, Écrit
  • Français, Écrit
  • Anglais, Oral
  • Français, Oral

Expertise for media

Philippe Roux et son équipe cherchent à comprendre comment les cellules interprètent leur environnement pour maintenir l’homéostasie cellulaire. Les chercheurs tentent de découvrir comment ces mécanismes sont détournés par les cellules cancéreuses pour favoriser la croissance tumorale et la résistance aux médicaments.

Thématique de recherche

Pour permettre aux cellules de survivre aux contraintes environnementales et de maintenir l’équilibre homéostatique, un réseau de signalisation cellulaire complexe intègre des informations sur l’environnement externe et interne. Dans le cancer, la dérégulation de la signalisation perturbe l’homéostasie physiologique normale et permet aux cellules cancéreuses de se multiplier et de former des métastases. L’intérêt du laboratoire Roux est de décoder la signalisation des cellules cancéreuses afin de constituer une base solide pour les traitements du cancer.

Une voie de signalisation est une réaction chimique en chaîne qui influence le comportement des cellules de notre corps. En utilisant des techniques biochimiques et en biologie cellulaire, en génétique de la souris, en plus de méthodes de pointe en protéomique, le laboratoire Roux tente de découvrir de nouveaux mécanismes de signalisation oncogéniques et ainsi d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques contre le cancer.

Objectifs de recherche 

Les chercheurs du laboratoire Roux étudient, entre autres, les voies de signalisation Ras/ERK et PI3K/mTOR. Ces voies sont souvent dérégulées dans les cancers humains, tel que le mélanome, un cancer de la peau, ainsi que les cancers du poumon, du colon et du pancréas. La compréhension des mécanismes qui régulent ces voies de signalisation est l’un des principaux objectifs que s’est fixés le laboratoire. Ces travaux permettront d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et de mieux comprendre les mécanismes de résistance aux traitements anti-cancéreux.

Le laboratoire de Philippe Roux utilise également des méthodes de pointe en protéomique pour caractériser les protéines exprimées à la surface des cellules cancéreuses. Étant donné leur accessibilité aux anticorps, ces protéines de surface représentent de nouvelles cibles thérapeutiques et biomarqueurs potentiels. En collaboration avec le laboratoire du Dr Guy Sauvageau, les chercheurs analysent des spécimens primaires de leucémie myéloïde aiguë (LMA). Ces travaux mènent à l’identification d’antigènes de surface spécifiques aux cellules de LMA, et serviront comme base pour le développement d’anticorps monoclonaux pour l’immunothérapie.

Disciplines

  • Biochemistry
  • Cell Biology
  • Genetics

Areas of expertise

  • Proteomics
  • Cell Signaling and Cancer
  • Oncogenes
  • Biological and Biochemical Mechanisms
  • Cancer Genetics
  • Cellular Division
  • Carcinogenesis
  • Cell