Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences sociales et humaines

Olivier Bauer

Transmission de la foi et symbolisme religieux

Professeur associé

Faculté des arts et des sciences - Institut d'études religieuses

Autre courriel : olivier.bauer@umontreal.ca (Travail)

Médias

Can hockey be holy?

The Agenda with Steve Paikin - 26 mars 2009Universite de Montreal professor Olivier Bauer on his book, La Religion du Canadien de Montreal

Communication avec les médias

Expertise à l’intention des médias

Sport et religion

Je réfléchis sur les aspects religieux du Canadien de Montréal, un club de hockey dont le maillot est connu comme la « Sainte Flanelle ». Je me demande si le Canadien est une religion, en quoi, il peut l’être, quel type de religion il serait – religion instituée, religion populaire, religion civile, etc. – et quel type de relation il entretiendrait avec d’autres religions : inclusiviste, syncrétique, dimorphique, exclusiviste? Je cherche à savoir quel est le Dieu de cette religion et quel type de relation elle propose d’entretenir avec lui.

Connaissance du christianisme et notamment du protestantisme sur trois continents: Europe, Océanie et Amérique du Nord

Christianisme et alimentation

La théologie chrétienne s’intéresse peu à l’alimentation. Et pourtant, croire en un Dieu influence la manière dont on se nourrit. Ainsi les confessions chrétiennes conçoivent la nourriture comme un signe de l’amour de Dieu; elles fixent des lois alimentaires; elles exigent que l’on partage sa nourriture; elles utilisent les repas comme métaphore du Royaume de Dieu, etc. Dans cette recherche, je tiens à préciser la fonction de la nourriture et des repas dans la Bible, comprendre comment un aliment devient un symbole chrétien, clarifier le rapport que les différentes confessions chrétiennes entretiennent avec la nourriture, situer la relation christianisme-alimentation dans les modèles proposés par exemple par Mary Douglas ou Claude Lévi-Strauss.

Le rôle des six sens dans le développement de la foi

Privilégiant une approche circulaire de la réception-transmission – un récepteur qui perçoit, élabore et s’approprie, consciemment et inconsciemment, au travers de filtres et de déformations le message qu’un émetteur transmet verbalement et analogiquement, consciemment et inconsciemment –, j’analyse les artefacts humains qui prétendent renvoyer à Dieu… et qui y parviennent parfois. Ces artefacts peuvent être une parole sur Dieu, des langages doctrinaux, une image, des récits bibliques, des œuvres d’art, des traditions, un repas liturgique, des symboles, une mémoire, une culture judéo-chrétienne, des valeurs, des modèles de comportement, autre chose encore. Je tiens compte des sens avec lesquels le récepteur perçoit ces constructions, puisqu’il n’est pas indifférent qu’un artefact soit vu, entendu, senti, touché, goûté ou perçu par le mouvement. 

Disciplines

  • Sciences des religions