Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences sociales et humaines

Gérard Boismenu

Politiques publiques, avec emphase sur les politiques sociales dans une perspective comparée

V.R. Dev. acad. & trans. inst.

Vice-rectorat au développement académique et à la transformation institutionnelle

Roger-Gaudry, local local H605-4

gerard.boismenu@umontreal.ca

Professeur titulaire

Faculté des arts et des sciences - Département de science politique

Pavillon Lionel-Groulx, local C-4034

514 343-6111 #27065

gerard.boismenu@umontreal.ca

Autre numéro : 514 343-2411 (Travail 1)

Médias

Gérard Boismenu

 - © 2015 Université de Montréal

Gérard Boismenu élu membre de la Société royale du Canada

Discours de M. Gérard Boismenu lors de la Cérémonie d'intronisation des nouveaux membres de la Société royale du Canada.

Portrait

Expertise de recherche

Ma programmation de recherche porte depuis plusieurs années sur les politiques publiques, avec une attention particulière sur les politiques sociales en perspective comparée. Les travaux mettent l’accent sur les modèles de régulation du rapport salarial. J’y traite de la réalité canadienne, tout en privilégiant une démarche comparative permettant la mise en perspective.

D’abord incluse dans les études du rapport salarial, la protection sociale deviendra un champ spécifique, alors que l’analyse porte de plus en plus sur le traitement politique des sans-emploi. Il s’agit d’une sphère stratégique de la recomposition de l’État social depuis les années 1980 et, encore davantage, depuis le début des années 2000. La comparaison se fait d’abord au sein du Canada (entre les provinces) et avec les États-Unis, puis s’attaque résolument à l’Europe. La question est notamment posée en termes de déterminants de la transformation des politiques sociales.

Dernièrement, le poste d’observation s’est inversé. Si l’intervention publique était posée dans sa relation aux laissés-pour-compte (sans-emploi), c’est l’analyse de ces derniers (de la pauvreté, des exclus et du précariat) qui est devenue récemment le centre d’intérêt.

Par ailleurs, depuis trente ans, la transformation du fédéralisme canadien constitue un objet d’analyse privilégié. La question constitutionnelle est appréhendée sous l’angle de la recomposition de l’État comme cadre d’exercice du pouvoir. Elle sera de ce fait mise en relation avec ses déterminations sociales (espaces régionaux, nationalités, identités), mais également avec le renouvellement des formes d’expression des politiques publiques, comme la nouvelle gestion publique. Là encore, le domaine des politiques sociales et fiscales occupe une large place.

Depuis 2008, je suis doyen de la Faculté des arts et des sciences.

Biographie

Gérard Boismenu a mené une solide carrière de professeur et chercheur, ainsi que de gestionnaire, à titre de directeur de centres de recherche, des Presses de l’Université de Montréal, de directeur du Département de science politique, puis, de doyen de la Faculté des arts et des sciences.

Politologue de renom, Gérard Boismenu a mené des recherches remarquées tant dans le domaine des études canadiennes que des études européennes. Il a notamment été chercheur invité au Centre d’études européennes de l’Institut d’études politiques de Paris et titulaire de la Chaire en études canadiennes de la Sorbonne. Depuis 2008, il est l’un des huit experts étrangers du Conseil scientifique de l’Institut des Amériques, un consortium interuniversitaire français réunissant une cinquantaine d’institutions.

Gérard Boismenu a joué un rôle majeur dans la mise en place de la plateforme d’édition et de diffusion des revues savantes, Érudit. Il a siégé au Groupe de travail canadien sur la gestion, l’accès et la préservation des données de recherche. Il a également œuvré comme expert étranger au Comité scientifique du Programme Numérisation Enseignement et Recherche (PNER) du ministère de la Recherche en France et a co-présidé le Canadian Digital Information Strategy, parrainé par Bibliothèque et archives nationales du Canada.

Auteur prolifique, ses publications ont été diffusées par des maisons d’édition au Canada, en Europe et au Mexique.

Il est membre du Conseil d’administration de l’Université Sorbonne Paris Cité et de la Société royale du Canada. Il également membre du Conseil scientifique de l’Institut des Amériques (Source : Université de Montréal).

Prix et distinctions

  • Société royale du Canada : Les Académies des arts, des lettres et des sciences du Canada 2013 - Société royale du Canada

Affiliations et responsabilités

Affiliations de recherche

Projets

Rayonnement

Publications et communications

Disciplines

  • Science politique

Champ d’expertise

  • État social
  • Inégalités sociales
  • Pauvreté et exclusion
  • Politique publique
  • Politique publique comparée