Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences sociales et humaines; Sciences de l’éducation; Sciences de l’administration et de la gestion

Centre d'études ethniques des universités montréalaises

Centre institutionnel Faculté des arts et des sciences
Département de sociologie
Autres numéros : 514 343-7244 (Information) 514 343-7078 (Télécopieur)
Autre courriel : ceetum@umontreal.ca (Autre courriel)

Portrait

À propos

Le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM) est un regroupement stratégique soutenu par le Fonds de recherche sur la société et la culture (FRQ-SC). Il s’agit d’un centre de recherche interuniversitaire et pluridisciplinaire qui regroupe des chercheurs provenant de sept institutions universitaires, spécialisés dans l’étude des relations ethniques au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde par la participation à des projets ou réseaux internationaux.

Le CEETUM intègre aussi des membres provenant d’autres organismes gouvernementaux ou des milieux de pratique. Ce regroupement relève de quatre universités partenaires: l’Université de Montréal, qui assure la gestion du Centre, l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Sherbrooke et l’Institut national de la recherche scientifique.

La perspective théorique qui définit le programme de recherche du CEETUM permet d’aborder la persistance de l’ethnicité, sous ses divers marqueurs, comme facteur explicatif des inégalités ou comme ressort de mobilisation qui génèrent des débats importants sur les modèles de citoyenneté à privilégier. Il se caractérise par une double vocation, à la fois de rapprochement «recherche-société» et d’«internationalisation» de la recherche.

Le mandat du CEETUM consiste à:

  • Coordonner, développer et soutenir les activités d’enseignement, de recherche et de rayonnement interuniversitaire de ses membres.
  • Coordonner, développer et soutenir les relations de ses membres avec la collectivité, notamment avec les intervenants actifs dans le domaine des relations ethniques, de l’immigration, de la gestion de la diversité, et de la lutte contre le racisme et la discrimination.
  • Participer aux efforts de développement et de mise en œuvre d’une stratégie institutionnelle d’adaptation au pluralisme au sein des institutions membres.

Affiliations

Unités de recherche

  • Chaire en relations ethniques de l'Université de Montréal
  • Groupe de recherche diversité urbaine

Organismes partenaires

  • Société d'habitation du Québec
  • Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI)
  • Comité d’adaptation de la main-d’œuvre Personnes immigrantes (CAMO-PI)
  • Réseau international de recherche sur l’immigration en dehors des grands centres
  • Conseil supérieur de la langue française
  • Quebec Community Groups Network (QCGN)
  • Centre for Urban Schooling/Centre de la scolarité urbaine (CUS)
  • Centre for Canadian, US & Latin American Studies, School of International Studies [Jawaharlal Nehru University]
  • Ville de Montréal

Adresses

Localisation sur le campus UdeM

3744, rue Jean-Brillant, local 550

Pour en savoir plus…

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Membres

À l’Université de Montréal

Patricia Lamarre (Membre régulier)
Michel Pagé (Membre régulier)
Fasal Kanouté (Membre régulier)
Marie-Thérèse Chicha (Membre régulier)
Sirma Bilge (Membre régulier)
Françoise Armand (Membre régulier)
Roxane de la Sablonnière (Membre associé)
Mireille Estivalèzes (Membre régulier)
Jrène Rahm (Membre associé)
Géraldine Mossière (Membre régulier)
Josianne Le Gall (Membre régulier)
Garine Papazian-Zohrabian (Membre associé)
Marie-Odile Magnan (Membre régulier)
Marie-Claude Haince (Chercheur invité)

Membres du personnel

  • Josefina Ofelia Rossell Paredes - Coordonnatrice

Comités

Comité aviseur national et international

Comité exécutif

Comité scientifique

Expertise

Description de l’expertise

Le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM) est un centre de recherche interuniversitaire et pluridisciplinaire qui regroupe des chercheurs provenant de sept institutions universitaires, spécialisés dans l’étude des relations ethniques au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde par la participation à des projets ou réseaux internationaux.

Le CEETUM intègre aussi des membres provenant d’autres organismes gouvernementaux ou des milieux de pratique. Ce regroupement comprend quatre universités partenaires: l’Université de Montréal, qui assure la gestion du centre, l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Sherbrooke et l’Institut national de la recherche scientifique.

La perspective théorique qui définit le programme de recherche du CEETUM permet d’aborder la persistance de l’ethnicité, sous ses divers marqueurs, comme facteur explicatif des inégalités ou comme ressort de mobilisation qui génèrent des débats importants sur les modèles de citoyenneté à privilégier. Il se caractérise par une double vocation, à la fois de rapprochement « recherche-société » et d’« internationalisation » de la recherche.

Le mandat du CEETUM consiste à:

  • Coordonner, développer et soutenir les activités d’enseignement, de recherche et de rayonnement interuniversitaire de ses membres;
  • Coordonner, développer et soutenir les relations de ses membres avec la collectivité, notamment avec les intervenants actifs dans le domaine des relations ethniques, de l’immigration, de la gestion de la diversité, et de la lutte contre le racisme et la discrimination;
  • Participer aux efforts de développement et de mise en œuvre d’une stratégie institutionnelle d’adaptation au pluralisme au sein des institutions membres.

Le mandat du CEETUM se réalise autour des quatre axes de sa programmation.

Axes de recherche

Intégration des personnes issues de l’immigration: spatialité, économie et cohabitation

Étude des relations entre diverses dimensions du processus d’intégration des personnes issues de l’immigration, en accordant une attention toute particulière aux liens entre l’espace et l’ethnicité, tant à l’échelle régionale et urbaine, qu’institutionnelle ou personnelle. Les dynamiques et segmentations du marché du travail ainsi que les relations qu’entretiennent les citoyens d’origines diverses dans leurs activités quotidiennes, plus spécifiquement au sein de leur quartier, sont au coeur des travaux. On se penche aussi sur les obstacles à l’emploi chez les immigrants, l’entrepreneurship et l’adaptation du marché du travail à la réalité pluriethnique.

Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Marie-Thérèse Chicha

Éducation et rapports ethniques

Étude du rôle du système éducatif et des politiques et pratiques qu’on y mène dans l’intégration des immigrants et la redéfinition des frontières ethniques. Le programme aborde cette question à travers les trois mandats fondamentaux de la scolarisation: la transmission des savoirs, la socialisation et la qualification en vue de l’insertion socio-économique future. L’essentiel des travaux porte sur la scolarité obligatoire, mais des développements sont prévus, vers le collégial et l’universitaire.

Responsables : Marie-Odile Magnan
Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Patricia Lamarre, Fasal Kanouté, Françoise Armand, Mireille Estivalèzes, Jrène Rahm, Garine Papazian-Zohrabian

Langues, identités, relations intergroupes

Étude de la mutation des frontières entre les individus et les groupes, qu’elles soient linguistiques, raciales ou culturelles. On s’y penche sur la dynamique linguistique complexe qui prévaut au Québec ainsi que sur son impact sur les identités personnelles fondées sur des marqueurs variés ainsi que sur les rapports intergroupes. Plusieurs enjeux sont analysés dont la redéfinition des catégories linguistiques, la diversification des pratiques langagières, la mutation des identités des jeunes bilingues et trilingues, l’acculturation des immigrants ou encore la discrimination raciale ou linguistique.

Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Deirdre Meintel, Patricia Lamarre, Michel Pagé, Roxane de la Sablonnière, Marie-Odile Magnan

Pluralité religieuse: enjeux sociaux, politiques et juridiques

Les chercheurs de cet axe ont pour objectif de mieux articuler les savoirs de type empirique et ethnographique sur la pluralité religieuse et sur son intégration sociale et les analyses consacrées aux conséquences de cette diversité sur le plan social et institutionnel. Certains chercheurs documentent la réalité empirique de la diversité religieuse ainsi que le rôle qu’elle joue au sein des communautés ethniques. D’autres s’intéressent aux modèles normatifs et juridiques qui définissent la place de la religion dans divers espaces publiques et privés ainsi qu’aux débats que ces modèles suscitent.

Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Deirdre Meintel, Sirma Bilge, Mireille Estivalèzes, Géraldine Mossière

Publications et communications

Publications

Disciplines

  • Ethnologie
  • Éducation
  • Études des langues
  • Sciences des religions
  • Sociologie
  • Science politique

Champ d’expertise

  • Conditions socio-économiques
  • Nature des systèmes d'éducation
  • Rapports ethniques et interculturels
  • Identités régionales
  • Intégration économique et politique
  • Contextes sociaux
  • Idéologies et politiques sociales
  • Impact social, politique et économique des innovations
  • Services sociaux spécifiques (clientèles)
  • Services sociaux généraux (population)
  • Socialisation
  • Cohésion sociale
  • Contrat social et justice sociale
  • Politiques sociales
  • Mouvements sociaux (Culture politique, société et idéologies)
  • Mouvements sociaux (Transformations sociales)
  • Dynamique des transformations sociales
  • Cultures et dynamiques locales
  • Dynamique religieuse
  • Organisation sociale et système politique
  • Systèmes d'enseignement et d'apprentissage
  • Relations interrégionales
  • Relations d'entraide
  • Relations intrarégionales
  • Relations intergénérationnelles
  • Orientation scolaire
  • Inadaptation scolaire
  • Modes pédagogiques
  • Contacts entre langues et changement linguistique
  • Classification, comparaison et évolution des langues du monde
  • Bilinguisme et multilinguisme
  • Variations linguistiques et sociétés
  • Identité et transnationalité
  • Individualisme, communautarisme, pluralisme et tolérance
  • Contextes religieux
  • Religion, cultures et espaces
  • Systèmes religieux
  • Systèmes de valeurs et normes
  • Incidence des lois, des normes, des règlements