Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales

Chaire de recherche du Canada en neurophysiologie cellulaire et moléculaire

Chaire de recherche du Canada Faculté de médecine
Autres numéros : 514 343-5794 (Information) 514 343-7072 (Télécopieur)
Autre courriel : jean-claude.lacaille@umontreal.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Objet de la recherche


À l’aide de l’imagerie cellulaire électrophysiologique et d’outils de biologie moléculaire, analyser des circuits synaptiques de tranches du cerveau provenant de modèles animaux et clarifier le rôle des cellules de l’hippocampe dans la mémoire. 
 

Importance de la recherche


Mieux comprendre l’activité du réseau cortical aux niveaux cellulaire, moléculaire et génétique, ce qui permettra de découvrir des applications dans les domaines de l’apprentissage et de la mémoire ainsi que dans le traitement des dysfonctionnements causant les maladies cérébrales génétiques. 

Affiliations

Unités de recherche

  • Infrastructure du laboratoire en neurophysiologie cellulaire et moléculaire de Dr Jean-Claude Lacaille

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

Réseaux synaptiques, mémoire et maladies cérébrales


Dans le monde de la recherche sur le cerveau, certaines questions n’ont pas encore de réponses. Entre autres, nous cherchons toujours à comprendre comment les cellules et les synapses des circuits cérébraux changent lorsque nous construisons notre mémoire. De même, nous cherchons encore aussi à comprendre les dysfonctionnements qui causent la déficience cognitive (déficience de la capacité de percevoir, de penser, de raisonner et de se souvenir) chez les personnes présentant une maladie cérébrale. 

Depuis plus de 20 ans, Jean-Claude Lacaille étudie le rôle précis de différents types de cellules – les cellules de projection, les neurones intercalaires des circuits locaux et les cellules gliales – qui composent les réseaux synaptiques de l’hippocampe, partie du cerveau qui joue un rôle clé dans les émotions et la mémoire. 

Les récents travaux de M. Lacaille ont mis à jour des mécanismes au niveau moléculaire qui sous-tendent la plasticité à long terme (la capacité du cerveau de s’adapter) des réseaux hippocampiques et des fonctions de la mémoire chez l’animal. Il a aussi découvert des mutations des gènes synaptiques qui causent un retard mental chez l’être humain.

À titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en en neurophysiologie cellulaire et moléculaire, M. Lacaille vise à comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires qui sous-tendent :

  • les interactions synaptiques entre les principales cellules, les neurones intercalaires et les cellules gliales qui forment les réseaux synaptiques de l’hippocampe;
  • la plasticité à long terme de ces réseaux qui contribue à notre capacité de bâtir notre mémoire;
  • les mutations des gènes synaptiques de la plasticité qui causent des maladies cérébrales chez l’être humain, comme le retard mental.

Projets et financement

Financement

  • Chaires de recherche du Canada (CRC)
  • Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Publications et communications

Disciplines

  • Neurologie
  • Physiologie
  • Biologie cellulaire
  • Biologie moléculaire

Champ d’expertise

  • Activité nerveuse et synaptique
  • Mémoire
  • Métabolisme cérébral
  • Systèmes neuronaux
  • Physiologie
  • Cellule
  • Génétique moléculaire
  • Plasticité / régénération neuronale
  • Mutation (processus)
  • Retard mental