Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences naturelles et génie; Génie; Environnement et développement durable

Chaire de recherche du Canada en biogéosciences atmosphériques en hautes latitudes

Chaire de recherche du Canada
Département de géographie
Autre numéro : 514 343-8032 (Information)
Autre courriel : oliver.sonnentag@umontreal.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Objet de la recherche


Étudier les variations de carbone, d’eau et d’énergie dans les régions subarctiques et arctiques du Canada dans le contexte de l’évolution rapide du pergélisol. 
 

Importance de la recherche


Aider à mieux comprendre les paysages les plus vulnérables du Canada comme parties intégrantes du système climatique. 

Affiliations

Organismes partenaires

  • Centre d’études nordiques

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

Comprendre les conséquences des changements climatiques sur les paysages du Nord canadien


Les milieux subarctiques et arctiques du Canada, notamment ses écosystèmes de forêt boréale, de tourbières et de toundra, connaissent des changements rapides en réaction à des températures plus chaudes.

Beaucoup de ces paysages comportent du pergélisol (sol gelé en permanence pendant au moins deux années consécutives) sous une couche qui connaît un dégel saisonnier. Mais ces couches se transforment aussi avec les changements climatiques.

On croit que ces couches qui connaissent un dégel saisonnier deviennent plus épaisses et se détériorent dans les régions du pergélisol nordique. Cela pourrait entraîner la disparition complète du pergélisol le long de la limite sud de sa distribution actuelle. Autrement dit, on pourrait observer un recul du pergélisol de plus en plus au nord. En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biogéosciences atmosphériques en hautes latitudes, Oliver Sonnentag étudie le fonctionnement des écosystèmes à mesure que ces changements se produisent.

La disparition du pergélisol dans les milieux subarctiques et arctiques du Canada modifierait les cycles de l’eau et du carbone, ainsi que la composition, la structure et le fonctionnement des écosystèmes en hautes latitudes. Jumelé à l’augmentation prévue de la fréquence et de l’intensité de perturbations comme les feux, cela pourrait entraîner des changements importants aux caractéristiques des surfaces terrestres et une l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Afin de mesurer les échanges nets de carbone, d’eau et de chaleur à l’échelle des écosystèmes, M. Sonnentag et son équipe de recherche travaillent à établir un réseau régional de quatre tours micro-météorologiques le long d’une étendue de pergélisol dans les plaines de la taïga des Territoires du Nord-Ouest. Ultimement, leurs recherches permettront de mieux comprendre les paysages les plus vulnérables du Canada et favoriser l’adoption de lois visant à promouvoir l’adaptation aux changements climatiques.

Projets et financement

Financement

  • Chaires de recherche du Canada (CRC)
  • Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)

Publications et communications

Disciplines

  • Sciences de la terre (géologie, géographie physique, etc.)
  • Biologie et autres sciences connexes
  • Eau et environnement

Champ d’expertise

  • Biogéochimie des écosystèmes terrestres
  • Biogéographie des paysages forestiers
  • Tourbières
  • Changements climatiques
  • Paysages
  • Réseaux
  • Changements environnementaux
  • Météo violente
  • Météorologie de la couche
  • Temps géologiques