Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales; Génie; Sciences pures

Chaire de recherche du Canada en biologie computationnelle des systèmes

Chaire de recherche du Canada
Département de biochimie et médecine moléculaire
Autres numéros : 514 343-6720 (Information) 514 343-2210 (Télécopieur)
Autre courriel : sebastian.pechmann@umontreal.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Le professeur du Département de biochimie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine Sebastian Pechmann va assumer la direction de la Chaire de recherche du Canada en biologie computationnelle des systèmes (niveau 2). Le repliement des protéines dans la cellule reste une question fondamentale en biologie. En étudiant les principes de ce processus et les contrôles qui en assurent la qualité, Sebastian Pechmann espère que ses travaux mèneront à des interventions thérapeutiques pour les maladies qui y sont associées.

Objet de la recherche


Utiliser la bio-informatique, l’ingénierie des systèmes et la génomique pour mieux comprendre les bases cellulaires et moléculaires de la neurodégénérescence. 

Importance de la recherche


Aider à mieux comprendre les causes sous-jacentes de troubles comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, et à concevoir de nouveaux traitements. 

Adresses

Localisation sur le campus UdeM

Roger-Gaudry, local H307-21

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

L’homéostasie des protéines vue à l’échelle des systèmes


À moins que nous soyons en mesure de trouver de nouvelles avenues thérapeutiques, le traitement de la maladie d’Alzheimer et de la démence coûtera au système de santé environ 16 milliards de dollars par année d’ici 2031. La maladie d’Alzheimer est un exemple de ce qu’on appelle des maladies liées au repliement des protéines, son apparition étant marquée par un problème dans l’homéostasie des protéines (la capacité de la cellule à faire en sorte que les protéines conservent leur forme et à empêcher leur agrégation nuisible). Mais on comprend encore mal pourquoi ce problème survient avec le vieillissement de l’organisme et comment il entraîne la maladie.

Notre compréhension limitée de l’homéostasie des protéines provient en bonne partie de l’extrême complexité de ce réseau de régulation cellulaire, qui fonctionne grâce à des mécanismes complexes de contrôle par rétroaction qui coordonnent la synthèse, le repliement, le transport et la dégradation des protéines.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en bio-informatique des systèmes, Sebastian Pechmann essaie de développer une compréhension du réseau d’homéostasie des protéines plus intégrée, à l’échelle des systèmes, en utilisant des systèmes informatiques. Les modèles informatiques qui intègrent des connaissances biochimiques détaillées avec des données génomiques à l’échelle des systèmes offrent des possibilités uniques pour saisir la complexité des systèmes biologiques. M. Pechmann et son équipe de recherche utilisent la bio-informatique, l’ingénierie des systèmes et la génomique pour mieux comprendre les bases cellulaires et moléculaires de la neurodégénérescence.

Les approches novatrices que l’équipe de M. Pechmann s’affaire à concevoir permettront de découvrir de nouveaux principes liés au fonctionnement et à l’organisation de l’homéostasie des protéines cellulaires. Elles nous aideront à comprendre comment et pourquoi l’homéostasie des protéines échoue lors de maladies. Elles contribueront également à concevoir de nouveaux biomarqueurs permettant un dépistage plus précoce et à trouver de nouvelles cibles médicamenteuses pour le traitement des maladies neurodégénératives.

Projets et financement

Publications et communications

Disciplines

  • Bio-informatique
  • Biologie cellulaire
  • Génie biomédical
  • Génomique
  • Génie informatique et génie logiciel
  • Informatique

Champ d’expertise

  • Bioinformatique
  • Protéines
  • Bioprocédés et systèmes biomédicaux
  • Génomique
  • Bases de données informatiques
  • Génétique moléculaire
  • Molécules organiques et biomolécules
  • Dégénérescence cellulaire
  • Maladie d'Alzheimer
  • Maladie de Parkinson
  • Démences