Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales

Chaire de recherche du Canada en métabolisme osseux et énergétique

Chaire de recherche du Canada Faculté de médecine
Autre numéro : 514 987-5754 (Information)
Autre courriel : mathieu.ferron@ircm.qc.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Objet de la recherche


Comprendre comment la vitamine K influence le développement du diabète et de l’ostéoporose. 
 

Importance de la recherche


Favoriser la mise au point de meilleures façons de diagnostiquer et de traiter le diabète et l’obésité. 

Affiliations

Autres établissements et centres de recherche

  • Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)

Adresses

110, avenue des Pins Ouest
Montréal (Québec), H2W 1R7, Canada

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

La vitamine K et le métabolisme du glucose


La vitamine K est un micronutriment essentiel au bon fonctionnement de protéines impliquées dans la coagulation et dans la minéralisation des tissus. Des observations cliniques récentes suggèrent qu’une déficience partielle en vitamine K pourrait être liée au développement de l’obésité, de la résistance à l’insuline et du diabète. Comprendre comment la vitamine K influence l’apparition de ces pathologies est donc une avenue intéressante, car cela pourrait permettre de développer de nouveaux traitements ou outils diagnostiques.

Mathieu Ferron, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en métabolisme osseux et énergétique, s’intéresse donc à découvrir et à caractériser le rôle joué par la vitamine K dans le métabolisme énergétique. Les approches favorisées incluent l’utilisation de souris génétiquement modifiées dans lesquelles les gènes codants pour les composants du cycle de la vitamine K ont été inactivés spécifiquement dans certains organes, par exemple dans les cellules du pancréas responsables de la production d’insuline.

Les travaux de M. Ferron et de son équipe de recherche ont aussi permis de mettre en évidence que le tissu osseux jouait un rôle important dans le métabolisme énergétique. En effet, l’os produit une hormone, appelée ostéocalcine, qui stimule la sécrétion d’insuline par le pancréas et qui agit sur d’autres tissus afin de les sensibiliser à l’insuline. Comme la fonction de l’ostéocalcine est régulée en partie par la vitamine K, le chercheur essaie également de comprendre comment la vitamine K osseuse peut agir sur le métabolisme du glucose.

Ultimement, les découvertes qui émergeront de ces études permettront de mieux comprendre les fonctions physiologiques de l’os et du pancréas, et pourraient conduire à de meilleures façons de traiter le diabète et l’obésité.

Projets et financement

Financement

  • Chaires de recherche du Canada
  • Instituts de recherche en santé du Canada

Publications et communications

Disciplines

  • Médecine moléculaire
  • Biochimie
  • Biochimie médicale
  • Biologie moléculaire

Champ d’expertise

  • Métabolisme énergétique
  • Tissu osseux
  • Diabète
  • Obésité
  • Maladies du tissu osseux
  • Glucotoxicité
  • Ostéoporose
  • Pathologies
  • Cartographie génétique
  • Cellules souches et organogénèse
  • Dépistage génétique des maladies
  • Gène (Organismes vivants)
  • Gènes
  • Génétique moléculaire
  • Hormones et facteurs de croissance
  • Physiologie
  • Pancréas