Passer au contenu

/ Research

Rechercher

Artificial Intelligence

Intelligence artificielleArtificial Intelligence is changing the way we work and live. UdeM researchers actively participate in the advancement of artificial intelligence research. The revolutionary expansion in AI, in the past five years, is twinned to the exponential growth of research advancements in Machine Learning, which provides computers with the ability to learn without being explicitly programmed for this purpose. Machine Learning has made leaps and bounds because of major fundamental inroads in Deep Learning. The Montréal Institute for Learning Algorithms (MILA), a powerhouse of world-class Machine Learning and Deep Learning researchers, and the Institute for data Valorisation (IVADO), a scientific and economic data science hub, directly contribute in making Montréal a world-renowned center in Artificial Intelligence.

Research Units in Artificial Intelligence

Researcher Portrait

Pascale Lehoux

Professeure titulaire, École de santé publique - Département d'administration de la santé

Titulaire de la Chaire de l’Université de Montréal sur l’innovation responsable en santé (2015-18), Pascale Lehoux s'intéresse au dossier médical informatisé, à la télémédecine, aux technologies utilisées par les patients à domicile, les unités satellites et mobile de dialyse, à l’impact de l’évaluation des technologies de la santé sur les politiques et la participation du public. Ses plus récents travaux ont examiné les stratégies de conception des innovations médicales et les politiques de soutien à l’innovation.

Pour en savoir plus

News from Artificial Intelligence domain

Deux titulaires de chaires de recherche du Canada s’unissent pour créer une plateforme commune consacrée à l’étude des systèmes de santé.
Une étape vient d’être franchie pour SPIRou, le nouveau spectropolarimètre du télescope Canada-France-Hawaii, spécialisé dans la détection d’exoplanètes: il a observé les spectres de 24 étoiles.
Une étude révèle que les garçons qui commencent à fumer du cannabis avant l’âge de 15 ans ont bien plus de risques d’être toxicomanes à 28 ans que ceux qui commencent plus tard.