Logo
 

À la une


Pierre Jolicoeur, Professeur titulaire Faculté des arts et des sciences - Département de psychologieLa Fondation Alexander von Humboldt récompense le psychologue Pierre Jolicoeur

Le chercheur en psychologie est récompensé pour l’excellence de ses travaux en psychologie cognitive expérimentale, en neurosciences cognitives et en imagerie du cerveau.

Pierre Jolicœur, professeur au Département de psychologie de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sciences cognitives expérimentales, a reçu récemment le prix de la recherche de la prestigieuse Fondation Alexander von Humboldt. Ce prix, d'une valeur de 60 000 € (presque 85 000 $ CA), est décerné à des chercheurs éminents qui sont invités pour une période de 6 à 12 mois dans une équipe allemande.

Le lauréat, qui sera accueilli par le professeur Iring Koch, de l'Université d'Aachen (RWTH), est un spécialiste du rôle de l'attention dans la perception humaine et la cognition. Des méthodes de pointe dans trois domaines, soit la psychologie cognitive expérimentale, la simulation et la modélisation assistée par ordinateur ainsi que les neurosciences cognitives et l'imagerie du cerveau, sont mises à profit dans son programme de recherche afin de mieux comprendre comment, quand et pourquoi l'attention est entière ou sujette à défaillance.

Membre de la Société royale du Canada, Pierre Jolicœur a reçu le prix Adrien-Pinard, de la Société québécoise pour la recherche en psychologie (2010), et le prix Donald O. Hebb pour contribution exceptionnelle, de la Société canadienne des sciences du cerveau, du comportement et de la cognition (2009).

La Fondation Alexander von Humboldt encourage la coopération scientifique entre des chercheurs réputés d'Allemagne et de partout sur la planète. Elle entretient un réseau de 28 000 chercheurs de toutes les disciplines, originaires de plus de 140 pays.

 

Source: udemnouvelles

Calendrier

Zoom sur

Importante subvention pour la recherche sur le maintien à domicile des aînés

Nathalie Bier, Professeure agrégée Faculté de médecine - École de réadaptationNathalie Bier, professeure agrégée d’ergothérapie et chercheuse au CRIUGM, a obtenu récemment une subvention de 980 000 $ financée dans le cadre des projets de recherche concertée sur la santé, impliquant un partenariat entre les IRSC et le CRSNG, afin de venir en aide aux personnes âgées en perte d’autonomie qui souhaitent rester à domicile.

Le chiffre

1,15 M$

L’équipe de recherche interuniversitaire de l'Observatoire universitaire de la vulnérabilité, la résilience et la reconstruction durable (Œuvre Durable), dont fait partie la Faculté de l'aménagement, reçoit un financement de 1,15 M$ du Centre de recherches pour le développement international pour son projet de recherche et de mise en œuvre intitulé Climate Change Adaptation in Informal Settings: Understanding and Reinforcing Bottom-Up Initiatives in Latin America and the Caribbean

Source : udemnouvelles

Zoom sur

Qu’est-ce qui peut pousser un adolescent à abandonner le secondaire?

Un divorce, un accident de la route, la perte d’un emploi ou tout autre facteur de stress important peut favoriser le décrochage scolaire chez les adolescents, selon une étude de l’UdeM.

Quelles sont les raisons qui peuvent pousser les jeunes à quitter l’école du jour au lendemain? La réponse: toute une gamme d’incidents déclencheurs très stressants qui ont lieu pendant leurs derniers mois d’études, selon une étude menée par les chercheurs de l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal.