Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales; Sciences naturelles et génie

Christine Vande Velde

Mécanismes cellulaires à l’origine de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Professeure titulaire

Faculté de médecine - Département de neurosciences

c.vande.velde@umontreal.ca

Professeure accréditée

Faculté de médecine - Département de biochimie et médecine moléculaire

c.vande.velde@umontreal.ca

Autres numéros : 514 890-8000 #28832 (Travail 1) 514 890-8000 #30229 (Travail 2)

Médias

Travaillons ensemble à faire de la SLA une maladie traitable et non terminale

Portrait of Dr. Christine Vande Velde

Communication avec les médias

Langues

  • Français, Écrit
  • Français, Oral

Expertise à l’intention des médias

La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative mortelle relativement commune caractérisée par la perte sélective des motoneurones entraînant une atrophie musculaire progressive et une paralysie inévitable. Les motoneurones ont une architecture et des besoins métaboliques uniques qui sont intimement liés. Ces derniers sont aussi impliqués bien dans les cas familiaux que sporadiques de SLA. Pour examiner de manière plus précise comment le transport mitochondrial et de manière plus large le transport axonal contribue à la maladie in vivo. Notre laboratoire a déjà produit un nouveau modèle transgénique murin dans lequel les mitochondries des motoneurones sont marquées de manière fluorescente.

Disciplines

  • Neurosciences
  • Biochimie
  • Biologie cellulaire
  • Biologie moléculaire

Champ d’expertise

  • Sclérose en plaques
  • Maladies neurodégénératives (Vieillissement)
  • Protéomique
  • Acides nucléiques