Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences naturelles et génie; Sciences de la santé

Chaire de recherche Bristol-Myers-Squibb (BMS) en biologie moléculaire de l'Université de Montréal

Chaire de recherche philanthropique Faculté de médecine
Département de biochimie et médecine moléculaire

Médias

Dr Hans Selye (1907-1982)

Hans Selye a consacré l'essentiel de sa carrière à l'enseignement et à la recherche à l'UdeM. Inventeur du concept de stress, endocrinologue de premier plan, auteur de 1700 articles scientifiques et de 39 monographies, le Dr Selye était surnommé «le Einstein de la médecine». - © Université de Montréal – Division des archives

Hans Selye a consacré l'essentiel de sa carrière à l'enseignement et à la recherche à l'UdeM. Inventeur du concept de stress, endocrinologue de premier plan, auteur de 1700 articles scientifiques et de 39 monographies, le Dr Selye était surnommé «le Einstein de la médecine».

Portrait

À propos

La Chaire de recherche Bristol-Myers-Squibb (BMS) en biologie moléculaire de l'Université de Montréal a été créée officiellement le 5 septembre 1989 grâce à un don de 2,5 millions $ de Bristol-Myers Squibb, la Chaire a été créée pour soutenir la recherche fondamentale en oncologie et en signalisation cellulaire.

Ses titulaires

  1. 2019-08-27 (pour une durée ne dépassant pas son mandat de directeur):  LEGAULT Pascale. Professeur titulaire et directeur du Départements de Biochimie et médecine moléculaire, Faculté de médecine.
  2. 2015-11-16 au 2019-05-31 : DESGROSEILLERS Luc. Professeur titulaire et directeur du Départements de Biochimie et médecine moléculaire, Faculté de médecine.
  3. 2008-11-18 au 2015-11-16: BARON, Christian. Professeur titulaire et directeur du Départements de Biochimie et médecine moléculaire, Faculté de médecine.

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

Le séquençage des génomes et les analyses protéiques révolutionnent notre compréhension des principes fondamentaux qui guident le fonctionnement des êtres vivants. Le prochain défi de la recherche sera de comprendre la dynamique cellulaire des interactions entre les composantes de la cellule, p. ex. entre les complexes protéiques qui déterminent la plupart des processus cellulaires.

Axes de recherche

Système de sécrétion de type IV

Un groupe de douze protéines dans l’enveloppe de bactéries. Ces protéines forment un complexe qui effectue le transfert de macromolécules (ADN ou protéines) à d’autres bactéries ou aux cellules eucaryotes. Le transfert de protéines effectué aux cellules eucaryotes facilite la survie bactérienne et est important pour beaucoup de pathogènes. Également, les systèmes de sécrétion de type IV effectuent le transfert d’ADN entre bactéries et ce processus contribue à la distribution des gènes de résistance contre les antibiotiques. Le but des travaux de notre groupe est de comprendre l’assemblage et le mécanisme des systèmes de sécrétion de type IV. Basé sur les résultats de nos travaux nous visons le développement des inhibiteurs pour la recherche et des médicaments anti-virulence qui désarment les bactéries pathogènes et améliorent le traitement des maladies infectieuses.

Biosynthèse et incorporation de la sélénocysteine dans les protéines

Le 21e aminoacide sélénocysteine se trouve au site actif de plusieurs enzymes importants et il est essentiel pour la survie des humains. La biosynthèse de sélénocysteine procède sur un ARNt dédié utilisant plusieurs protéines et également des facteurs de traduction spécialisés qui guident l’incorporation au codon UGA de certains ARNm. Le but de notre recherche est de comprendre le mécanisme moléculaire et la dynamique des interactions entre les protéines et ARN impliqués dans le métabolisme de sélénocysteine. Ces travaux contribueront à la compréhension de maladies humaines liées au fonctionnement des sélénoprotéines.

Analyse du métabolisme du soufre des bactéries dans les extraits des mines

Nous poursuivrons une approche génomique (RT-PCR et RNAseq) pour comprendre le métabolisme du soufre utilisant l’organisme modèle Acidithiobacillus. À l’avenir, nous travaillerons également avec des communautés naturelles dans le but de comprendre et de mieux gérer l’extraction des métaux par le métabolisme des bactéries et son impact sur l’environnement.

Projets et financement

Financement

  • Bristol-Myers Squibb
  • Université de Montréal

Publications et communications

Disciplines

  • Oncologie
  • Biologie cellulaire
  • Génomique

Champ d’expertise

  • Stress
  • Stress et cancer
  • Mécanismes biologiques et biochimiques
  • Toxines et autres substances biologiques
  • Génétique moléculaire
  • Molécules bioactives
  • Molécules organiques et biomolécules
  • Macromolécules
  • Transport moléculaire
  • Bactéries
  • Environnement et cancer
  • Interactions gènes et environnement
  • Enzymes et protéines
  • Cellule
  • Antibiotiques et résistance
  • Bioprocédés et systèmes biomédicaux
  • Développement de vecteurs de transport des médicaments
  • Métabolisme des médicaments
  • Prise de médicaments et interactions médicamenteuses