Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales; Sciences de la vie

Chaire de recherche du Canada en biologie cellulaire de la rétine

Chaire de recherche du Canada
Autres numéros : 514 252-3400 #7711 (Information) 514 252-3569 (Télécopieur) 514 252-3400 #7716 (Laboratoire)
Autre courriel : mike.sapieha@umontreal.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Objet de la recherche


Examiner la régénérescence et la dégénérescence des vaisseaux sanguins dans le cas des maladies oculaires. 
 

Importance de la recherche


Permettre de mieux comprendre les mécanismes régissant les principales causes des maladies causant la cécité. 

Affiliations

Unités de recherche

  • Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Autres établissements et centres de recherche

  • CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal – Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR)

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

Prévenir la perte de la vision et les maladies oculaires


Les maladies vasoprolifératives oculaires, telles que la rétinopathie diabétique proliférante et la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l’âge, constituent les principales causes de la perte de la vision dans le monde industriel. On estime que plus d’un million de Canadiens sont atteints de diverses formes de dégénérescence maculaire liées à l’âge et que 500 000 sont touchés par la rétinopathie diabétique. On s’attend à ce que l’incidence de ces deux maladies double au cours des 15 prochaines années, entraînant des milliards de dollars en frais médicaux et d’importantes pertes de productivité. 

Przemyslaw (Mike) Sapieha, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biologie cellulaire de la rétine, examine ces maladies et d’autres causes de la perte de la vision dans le monde industriel. Il explore comment et pourquoi, dans le cas de plusieurs maladies oculaires, les vaisseaux sanguins dégénèrent et tentent ensuite de compenser cette dégénérescence en créant de nouveaux vaisseaux sanguins de façon désordonnée. 

M. Sapieha cherche aussi à mieux comprendre pourquoi, dans le cas de ces maladies causant la cécité, les vaisseaux sanguins ne se régénèrent pas dans une zone précise de la rétine touchée, mais envahissent d’autres régions dépourvues de vascularisation chez les personnes en santé. 

Le travail de Przemyslaw Sapieha mènera en bout de ligne à l’élaboration de nouvelles stratégies de traitement qui amélioreront la capacité de l’organisme à régénérer les vaisseaux sanguins pour s’attaquer aux principales causes de la perte de la vision.

Projets et financement

Financement

  • Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)
  • Chaires de recherche du Canada (CRC)

Publications et communications

Disciplines

  • Ophtalmologie
  • Biologie cellulaire
  • Médecine moléculaire