Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences de la vie; Sciences naturelles et génie; Environnement et développement durable; Sciences médicales

Centre SÈVE, recherche en sciences du végétal

Autre structure de recherche affiliée
Autres numéros : 819 821-8000 #61917 (Information) 819 821-8049 (Télécopieur)
Autres courriels : info@centreseve.org (Autre courriel) coordonnatrice@centreseve.org (Personne contact)

Portrait

À propos

Le Centre SÈVE a pour mission première d’acquérir, diffuser et transférer des connaissances nouvelles, des outils performants et des technologies innovatrices pour améliorer la productivité végétale et la valeur des productions dans un contexte social exigeant la durabilité des écosystèmes et la sécurité alimentaire.

La deuxième grande mission du Centre SÈVE est de contribuer à la formation de personnel hautement qualifié nécessaire à l’essor de l’agriculture québécoise. Exploiter, valoriser et diversifier rationnellement les ressources végétales non forestières représentent les spécificités et les finalités du Centre SÈVE.

Pour ce faire, le Centre SÈVE s’appuie sur une recherche fondamentale et appliquée qui opère à différents niveaux : des molécules aux écosystèmes ; des connaissances fondamentales aux transferts technologiques et à la production d’outils d’aide à la décision. Le Centre SÈVE se distingue d’ailleurs par l’étendue et le maillage de ses expertises ainsi que par ses initiatives transdisciplinaires.

Plus particulièrement le Centre SÈVE a comme objectifs :

  • le rayonnement et la reconnaissance de l'expertise québécoise en matière d’agroenvironnement à l’échelle nationale et internationale.
  • la conduite d'une recherche scientifique dont le but est de développer des connaissances et des outils pour accroître la productivité végétale en tenant compte des divers impératifs environnementaux et sociaux actuels;
  • la mise en commun de l'expertise de 60 chercheurs issus de 6 universités et 3 institutions gouvernementales et de leurs infrastructures;
  • le transfert des connaissances du Centre SÈVE vers les utilisateurs des résultats de la recherche, vers les étudiants des différents niveaux, et encore plus largement vers le grand public, notamment lors d’ateliers de formation, de colloques, de congrès, de rencontres scientifiques et technologiques et de forums publics;
  • la formation d'un personnel qualifié et diplômé pour assurer les besoins de relève dans les domaines des sciences du végétal et de l'agriculture, offerte dans un cadre multidisciplinaire innovateur favorisant des expériences de formation et de recherche de haute qualité;
  • la communication entre les chercheurs en sciences du végétal et ceux des sciences sociales et environnementales;
  • l'établissement de collaborations nationales et internationales pour offrir de nouvelles opportunités de recherche et de formation à nos chercheurs et nos étudiants;

Affiliations

Établissements universitaires

  • Université de Sherbrooke
  • Université du Québec à Chicoutimi
  • Université du Québec à Trois-Rivières
  • Université Laval
  • Université McGill/McGill University
  • Université de Montréal
  • Université du Québec à Montréal (UQAM)

Organismes partenaires

  • Agriculture et agroalimentaire Canada (AAC)
  • Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)
  • Agri-réseau
  • Institut québécois du développement de l’horticulture ornementale (IQDHO)
  • Centre universitaire d'enrichissement de la formation à la recherche
  • Consortium EDAMUS
  • BioFuelNet Canada
  • Centre de recherche sur les grains (CÉROM)
  • Institut de recherche et de développement en agroenvironnement

Adresses

2500, boul. de l’Université, local
Sherbrooke (Québec), J1K 2R1, Canada

Équipe

Responsables

Externes

Membres

À l’Université de Montréal

Jean-Louis Schwartz (Chercheur)
Jacques Brodeur (Chercheur)

Expertise

Description de l’expertise

Le Centre SÈVE regroupe une soixantaine de chercheurs de six universités québécoises: l’Université de Sherbrooke, l’Université Laval, l’Université McGill, l’Université de Montréal, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières et l'Université du Québec à Chicoutimi. À cette équipe s’adjoignent des scientifiques du milieu gouvernemental (Agriculture et Agro-alimentaire Canada) et du secteur privé (Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)) et de nombreux étudiants de tous les cycles universitaires. Le Centre SÈVE se distingue par l’étendue et le maillage de ses expertises multidisciplinaires.

Axes de recherche

Diversité et performance végétale

Cet axe explore les processus physiologiques et biochimiques clés contribuant à la productivité végétale et gouvernant la photosynthèse, la captation d'eau, l'équilibre nutritionnel, les étapes du développement et la biosynthèse de molécules d'intérêt industriel. Il inclut l'amélioration végétale par les changements génétiques ou épigénétiques obtenus entre autres par l'hybridation intra- et interspécifique, la sélection assistée par marqueurs ou la transgénèse.

Défis de recherche : Élucider les paramètres physiologiques et génétiques contrôlant la productivité végétale et développer des plantes et des systèmes de production améliorés ou qui contribuent à réduire les émissions de GES.

Thème 1A : Compréhension des déterminants et des mécanismes moléculaires et cellulaires de la croissance, du développement, de la reproduction et de la productivité végétale.

Thème 1B : Compréhension et amélioration des mécanismes de la défense végétale.

Thème 1C : Exploitation de la diversité des ressources génétiques pour favoriser le rendement des cultures.

Thème 1D : Valorisation de la production de molécules d'intérêts industriels.

Interactions entre la plante et son environnement

Les interactions, abiotiques et biotiques, peuvent contribuer à augmenter ou à réduire la productivité végétale. La compréhension des mécanismes d'action des agents phytopathogènes et des ravageurs ainsi que des réactions de la plante envers ceux-ci est donc nécessaire et sous-tend l'innovation en matière de phytoprotection (résistance induite des plantes, lutte intégrée, biopesticides, etc.). L'optimisation de la croissance végétale passe également par l'étude des organismes symbiotiques et des rhizobactéries promotrices de la croissance végétale (PGPR) et une meilleure connaissance des interactions biotiques au niveau de la rhizosphère et la phyllosphère. L'influence des différents facteurs abiotiques sur les plantes et leurs interactions biotiques, en particulier les stress reliés aux changements climatiques, est aussi évaluée par méta-analyse.

Thème 2A : Interactions plante-agent pathogène.

Thème 2B : Interactions plante-herbivore.

Thème 2C : Interactions plante-microorganisme bénéfique.

Thème 2D : Interactions plante-stress environnemental.

Responsables : Carole Beaulieu

Systèmes de production durables

Les systèmes étudiés comprennent les productions serricoles et en plein champ de plantes destinées aussi bien à des fins alimentaires que non alimentaires. Pour des systèmes de production à haut rendement et faible apport, la régie des systèmes doit gagner en efficacité grâce à une rationalisation des ressources énergétiques, de l'eau et des engrais, ainsi que par un développement de l'agriculture de précision. De telles régies doivent également contribuer à minimiser leurs impacts environnementaux par une réduction de l'émission des GES et par une diversification des fertilisants, en plus d'appuyer l'agriculture biologique. Le grand défi de cet axe est d'intégrer les aspects fondamentaux développée dans les axes 1 et 2 à la définition de stratégies d'actions concrètes pour une utilisation rationnelle des intrants chimiques, de l'eau et de l'énergie. La science de la modélisation contribue à la réalisation de ces objectifs et à l'obtention de prévisions fiables.

Thème 3A : Phytoprotection dans un contexte de réduction des intrants chimiques.

Thème 3B : Productivité et gestion des ressources.

Thème 3C : Les sciences mathématiques au service de l'agriculture.

Aspects socio-environnementaux des productions végétales

Les impacts écologiques des technologies et régies développées sont soigneusement analysés, avec une attention particulière pour les OGM et les stratégies de lutte biologique et de fertilisation.

Des collaborateurs spécialisés en éthique, en éducation, en droit et en environnement sont impliqués dans des études visant à documenter et à évaluer les conséquences agricoles et environnementales, mais aussi sociales, de la recherche et de ses applications.

Responsables : Jacques Brodeur

Projets et financement

Projets et réalisations

Financement

Centre de recherche interinstitutionnel faisant partie des regroupements statégiques soutenus par le FRQNT.

Publications et communications

Disciplines

  • Biologie et autres sciences connexes
  • Biochimie
  • Pharmacologie
  • Physiologie