Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences de la vie; Sciences naturelles et génie; Sciences pures; Sciences appliquées; Génie

Centre de recherche en géochimie et géodynamique

Autre structure de recherche affiliée Université de Montréal
Autres numéros : 514 987-3000 #3328 (Information) 514 987-3635 (Télécopieur)
Autre courriel : geotop@uqam.ca (Autre courriel)

Médias

Les eaux profondes acides d'Alfonso Mucci

Au fond du Saint-Laurent il y a des eaux qui ne sont plus en contact avec l'atmosphère depuis 20 ans.

Portrait

À propos

Le Geotop, centre de recherche sur la dynamique du système Terre, a été créé en 1974 par des chercheurs du département des Sciences de la Terre de l'UQAM et était alors un centre de spectrométrie de masse appelé Centre de recherche en Géochimie isotopique et en Géochronologie. Il reçut peu de temps après sa première subvention d’infrastructure du Fonds pour la Formation des Chercheurs et l'Aide à la Recherche (FCAR).

Depuis, le Geotop a acquis, grâce aux financements du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), de la Fondation de l'UQAM et de la Fondation Canadienne pour l'Innovation (FCI), un équipement d'analyse unique à la fine pointe de la technologie au Canada, dont de nombreux spectromètres de masse dédiés aux analyses d'isotopes radiogéniques et stables.

Aujourd'hui, le Geotop est un centre de recherche et de formation avancée reconnu comme regroupement stratégique par le Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies (FRQNT). Il regroupe plus d'une cinquantaine de professeurs-chercheurs s’intéressant au système planétaire et ayant une formation en géologie, biologie, chimie, physique et géophysique. Les chercheurs sont issus de l'UQAM, de McGillConcordiaINRS-Eau,Terre et Environnement, de l'ISMER à l'UQAR, de l’Université de Montréal, de l'UQAT, de Polytechnique Montréal et du Ministère de l'énergie et des ressources naturelles du Québec.

Alors que les questions concernant le globe terrestre sont de plus en plus complexes et nécessitent des approches pluridisciplinaires, le Geotop participe activement à la formation de futurs scientifiques grâce à la mise en commun de compétences et de ressources permettant une recherche de pointe sur le terrain et en laboratoire. Le Geotop est actuellement dirigé par Daniele Pinti.

Affiliations

Établissements universitaires

  • Polytechnique Montréal
  • Université Concordia/Concordia University
  • Université du Québec à Rimouski
  • Université du Québec à Trois-Rivières
  • Université McGill/McGill University
  • INRS-Eau, Terre et Environnement
  • Université du Québec à Montréal (UQAM)

Organismes partenaires

  • Agence Spatiale Canadienne
  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec
  • Commission géologique du Canada (CGC)
  • Hydro-Québec
  • Centre Saint-Laurent (CSL)

Adresses

201 Avenue Président-Kennedy, local PK-7150
Montréal (Québec), H2X 3Y7, Canada

Pour en savoir plus…

  • Calendrier des événements du Geotop
  • Projet Neptune
    En 2004, de nombreux scientifiques canadiens et américains travaillent à la mise en place du projet Neptune, voué à l'exploration océanique. Ce réseau d'observatoires sous-marins sera installé au fond de l'océan et relié par câbles d'ici à 2007. Il devrait permettre de mieux comprendre les mouvements de la plaque Juan de Fuca.

Équipe

Responsables

Externes

Membres

À l’Université de Montréal

Alain Vincent (Collaborateur)
Adrian L. Burke (Collaborateur)
Roxane Maranger (Collaborateur)

Comités

Comité exécutif

Membres

Comité de direction

Comité des bourses aux étudiants

Comité des chercheurs

Comité des utilisateurs des laboratoires

Expertise

Description de l’expertise

Le Geotop est un regroupement stratégique rassemblant des ressources humaines, analytiques et de calcul dans le domaine des sciences du globe. Il constitue un milieu de recherche et de formation de haut niveau visant à répondre à des problèmes immédiats ou fondamentaux sur l'état de la planète Terre et ses changements à court et long termes en réponse aux forçages naturels et anthropiques. La programmation est ainsi arrimée à plusieurs grands programmes internationaux (IGBP, IODP…) et bénéficie du soutien de plusieurs agences internationales (IAEA, UNESCO…). Les enjeux de recherche incluent les risques et ressources naturels, les changements climatiques, et les cycles biogéochimiques. De tels enjeux exigent des approches méthodologiques multidisciplinaires et la mise en commun d'infrastructures lourdes, de savoir-faire, compétences et ressources provenant de plusieurs institutions québécoises.

Axes de recherche

Dynamique passée du système Terre

La Terre actuelle est le résultat de milliards d'années de processus géologiques et d'interactions entre ses réservoirs (hydrosphère, atmosphère, géosphère). Une connaissance approfondie de ces processus est donc essentielle pour comprendre l'état présent de notre planète et mieux appréhender son évolution future, particulièrement en ce qui concerne des questions affectant l'être humain (distribution des ressources, fréquence des catastrophes naturelles, changements climatiques, etc.). Cet axe vise à reconstituer l'évolution du système Terre dans des périodes clés au cours desquelles différents processus ont influencé la mise en place d'importantes provinces métallifères (Archéen, > 2500 millions d'années – Ma), modifié les conditions à la surface de la Terre en déclenchant des crises climatiques majeures (Protérozoïque 2500-500 Ma), ou instauré le système climatique actuel marqué par des périodes de glaciation ainsi que par l'activité anthropique (Quaternaire, 2.5 Ma à de nos jours).

Thèmes de recherche

Ressources naturelles

Les ressources naturelles sont essentielles à la croissance et au développement de tout pays. Le Québec est particulièrement riche en ressources minérales et en eau. Les ressources minérales sont un atout économique mais une augmentation de leur exploitation, sans mettre en péril l'intégrité de la ressource, passe par l'amélioration de nos connaissances sur les modèles de genèse des gisements. La disponibilité des ressources en eau et leur résilience face aux changements climatiques et à la pollution sont des problématiques émergentes dans cette province qui héberge une proportion importante des ressources en eau potable et des milieux humides de la planète. Cet axe vise à étudier les processus régissant la genèse et la pérennité des ressources naturelles (métaux, eau, énergie) à des fins d'exploration et d'exploitation durable. Les études s'appuient sur des approches originales développées au Geotop, notamment en métallogénie expérimentale et en datation des eaux souterraines.

Thèmes de recherche

Risques naturels et pressions anthropiques

Les perturbations de l'état actuel de la planète, naturelles ou anthropiques, peuvent avoir des répercussions importantes sur les sociétés. Le Geotop concentre ici ses études sur les processus géologiques qui peuvent entraîner des risques accrus pour les populations, en particulier les séismes, et certaines pressions sur l'environnement causées par les activités anthropiques (e.g., pollution urbaine, changements climatiques). Plusieurs de ces travaux tirent profit des résultats obtenus dans les projets des axes 1 et 2 du regroupement. À titre d'exemple, une connaissance précise de la capacité de renouvellement d'une eau souterraine (axe 2, thèmes 2 et 3) est essentielle à l'évaluation de l'impact de la pollution sur la qualité de la ressource en eau. Les résultats de ces travaux contribuent à informer correctement les preneurs de décision et à l'élaboration de politiques environnementales (utilisation du territoire, exploitation sécuritaire des ressources).

Thèmes de recherche

Publications et communications

Publications

Disciplines

  • Sciences de la terre (géologie, géographie physique, etc.)
  • Anthropologie
  • Génie civil
  • Océanographie
  • Génie minier et génie géologique
  • Géographie humaine
  • Eau et environnement
  • Environnement et développement durable
  • Anthropologie biologique
  • Biologie et autres sciences connexes