Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales; Sciences humaines

Chaire de recherche Marcel et Rolande Gosselin en neurosciences cognitives fondamentales et appliquées du spectre autistique de l'Université de Montréal à l'Hôpital Rivière-des-Prairies et à l'Hôpital Sainte-Justine

Chaire de recherche philanthropique Faculté de médecine
Département de psychiatrie et d’addictologie
Autre numéro : 514 323-7260 #2165 (Information)
Autre courriel : rechercheautisme.cnmtl@ssss.gouv.qc.ca (Autre courriel)

Portrait

À propos

La Chaire de recherche Marcel et Rolande Gosselin en neurosciences cognitives fondamentales et appliquées du spectre autistique de l'Université de Montréal à l'Hôpital Rivière-des-Prairies et à l'Hôpital Sainte-Justine a été créée officiellement le 16 septembre 2008 dans le but de promouvoir la recherche, approfondir les connaissances du trouble envahissant du développement, déterminer si les enfants autistes peuvent utiliser les facilités qu’ils ont en écriture pour améliorer leurs compétences en expression orale, sensibiliser le public à l’autisme et en faire mieux comprendre l’aspect médical.

Ses titulaires

2008-11-01 au 2023-10-31 : MOTTRON, Laurent. Professeur titulaire, Départements de Psychiatrie, Faculté de médecine.

Affiliations

Établissements universitaires

  • Université du Québec à Montréal (UQAM)

Autres établissements et centres de recherche

  • Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHU Sainte-Justine)
  • CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal – Hôpital en santé mentale de Rivière-des-Prairies

Adresses

7070, boul. Perras
Montréal (Québec), H1E 1A4, Canada

Pour en savoir plus…

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

La Chaire supervise une équipe multidisciplinaire de scientifiques constituée pour promouvoir la recherche, approfondir les connaissances du trouble envahissant du développement, déterminer si les enfants autistes peuvent utiliser les facilités qu’ils ont en écriture pour améliorer leurs compétences en expression orale, sensibiliser le public à l’autisme et en faire mieux comprendre l’aspect médical. La Chaire de recherche Marcel et Rolande Gosselin en neurosciences cognitives fondamentales et appliquées du spectre autistique permettra de réaliser des types de recherches que les organismes externes sont peu enclins à soutenir financièrement.

Axes de recherche

Recherche

Accroître les connaissances scientifiques sur le traitement de l’information dans l’autisme et ses transformations développementales en privilégiant les techniques de psychophysique et de psychologie expérimentale, associées à l’imagerie cérébrale.

Transfert de connaissances

Assurer la transformation des résultats de recherches en principes de pédagogie spécialisée, en ciblant les problématiques qui ont un impact sur l’apprentissage et l’éducation des enfants autistes.

Prise en charge des personnes autistes

Fonder et valider de façon comparative une nouvelle lignée de type de prise en charge des personnes autistes à partir de diagnostic précoce fondée non pas sur la psychologie animale comme c’est le cas actuellement, mais sur les particularités spécifiques du cerveau autistique.

Projets et financement

Projets et réalisations

Projets en cours

Programme d’intervention de type guidance parentale basé sur les forces et les intérêts des enfants autistes d’âge préscolaire : étude pilote Projet débuté en 2018 qui devrait se terminer en 2023.

Ce projet vise à développer, valider et implémenter une intervention de type guidance parentale pour les familles ayant un enfant autiste d’âge préscolaire. La guidance parentale est une modalité dont l’efficacité a été démontrée selon les standards de recherche les plus élevés. Cette intervention favorise également le sentiment de compétence et le bien-être des familles. Ce projet comporte plusieurs étapes, sur lesquelles le groupe travaille depuis plusieurs années : a) élaboration théorique des principes-cadres de l’intervention, b) construction du projet, c) manuélisation, d) pilotage de l’essai clinique, e) étude de faisabilité, f) étude d’efficacité. À ce jour, l’intervention a été manualisée et pilotée auprès de 4 familles. Le recrutement est actuellement en cours pour tester l’acceptabilité et la faisabilité dans les services courants du réseau.

Une autre intelligence Projet réalisé dans le cadre d'études conjointes longitudinales, débuté en 2013

Ce projet permettra de disposer de plus d'outils pour prédire le potentiel cognitif des enfants autistes à l’âge préscolaire et scolaire, en plus de documenter l’évolution du développement cognitif de ces enfants. Puis, en précisant le développement cognitif des enfants autistes, il sera possible de faire une évaluation diagnostique plus valide, de diriger ces enfants vers les interventions appropriées à leur potentiel réel et de fixer des objectifs appropriés pour leurs apprentissages. 

À l’origine de la diversité du spectre autistique : plasticité cérébrale et apprentissage prédictif Projet réalisé dans le cadre de la Thèse de Doctorat de Pauline Duret. Le projet a été débuté en 2015 et se terminera en 2020.

Dans notre projet, les aspects uniques du cerveau des personnes autistes sont étudiés, tant dans sa structure que dans sa fonction. Celle-ci pourraient expliquer leurs forces cognitives particulières ainsi que la plus grande susceptibilité de certains groupes –par exemple, les hommes, par rapport aux femmes– à développer l’autisme. Pour étudier ces modifications, diverses techniques d’imagerie (IRM, MEG) et des analyses d’activation de structure et de connectivité sont utilisées. Nous nous intéressons plus particulièrement à la plasticité cérébrale, c’est-à-dire à la capacité du cerveau à s’adapter à son environnement ou à un nouvel apprentissage, et à ses différences dans l’autisme.

Comment différencier l’autisme de conditions psychiatriques chez les femmes adultes ? Perspectives de cliniciens Projet réalisé dans le cadre du Mémoire de Maîtrise de Julie Cumin. Le projet a été débuté en septembre 2019.

Dans l’imaginaire collectif, l’autisme demeure une condition majoritairement masculine, ce qui peut sembler consistant avec le fait que 4 fois plus de garçons que de filles sont diagnostiqués autistes. Cependant, une hypothèse récente suggère que cet écart populationnel se retrouve en partie parce que l’autisme chez les filles se manifesterait différemment, et/ou que les cliniciens ne parviendraient pas toujours à le détecter. Les résultats de l'étude permettront d’outiller des cliniciens moins expérimentés lors de ces évaluations souvent complexes.

Étude de cas d’un autiste adulte avec des capacités exceptionnelles de calcul de calendrier Projet réalisé dans le cadre de la thèse Honor de Jade Desrosiers. Le projet a été débuté en janvier 2020 et devrait se terminer en mai 2021.

L’objectif de la présente étude est de mettre en lumière le calcul de calendrier dans une étude de cas menée auprès d’un jeune adulte autiste ayant cette habileté exceptionnelle. En premier lieu, un profil du calculateur et de ses compétences sera réalisé afin de mieux comprendre les limites temporelles des calculs ainsi que le processus derrière les réponses. En deuxième lieu, une exploration des différents comportements associés aux calendriers sera faite dans l’optique de documenter l’intérêt du participant pour les dates.

Prévalence, bases neurocognitives et développement Projet réalisé dans le cadre de la thèse de Doctorat d'Alexia Ostrolenk. Le projet a été débuté en janvier 2017 et devrait se terminer en décembre 2021.

Les enfants hyperlexiques sont fascinés par les mots et les lettres. Ils apprennent à lire extraordinairement tôt, même sans enseignement explicite, mais ils ne comprennent pas toujours ce qu’ils lisent. Les enfants hyperlexiques sont fascinés par les mots et les lettres. Ils apprennent à lire extraordinairement tôt, même sans enseignement explicite, mais ils ne comprennent pas toujours ce qu’ils lisent. Notre recherche pourrait mener à un changement de perception important sur l’autisme, en montrant que ces particularités, même si elles sont parfois contraignantes pour l’entourage, constituent aussi des forces exceptionnelles qui devraient être reconnues et encouragées. Nous espérons que nos résultats pourront être utilisés pour guider la pratique clinique et l’amélioration des stratégies d’intervention précoce.

L’activité cérébrale liée à la lecture chez les enfants lecteurs et pré-lecteurs Projet réalisé dans le cadre de la thèse de la Thèse d'Honneur d'Azalée Mongrain-McNaly. Le projet a été débuté en septembre 2019. 

L’objectif de cette étude est d’explorer l’acquisition de la spécialisation des aires cérébrales liées à la lecture chez les enfants. Nous prédisons une corrélation entre la connaissance des lettres et l'amplitude de la réponse électrophysiologique dans les aires visuelles gauches chez les enfants pré-lecteurs québécois. Nous anticipons que cette latéralisation sera plus fortement présente chez les enfants plus âgés qui auront atteint un niveau de lecture fluide. Finalement, nous anticipons trouver une activation plus postérieure de l’aire visuelle de la forme des mots chez les enfants pré-lecteurs comparativement aux enfants lecteurs. Cette connaissance sera ensuite appliquée à l’autisme du même âge.

La psychothérapie des autistes adultes sans handicap intellectuel ni retard de langage : revue systématique et principes directeurs Projet réalisé dans le cadre de la thèse du Mémoire de Maîtrise de Chloée Paquette Houde. Le projet a été débuté en septembre 2019.

L’autisme est maintenant considéré comme un spectre, dont les caractéristiques définitoires peuvent être de très marquées à quasi invisibles. Les adultes sans déficience intellectuelle ni retard de langage se situent à l’extrême du continuum de sévérité du spectre autistique. Auparavant non diagnostiqués, ils sont de plus en plus nombreux à consulter en psychiatrie pour trouver des réponses à leur sentiment de différence. L’élaboration d’une approche psychothérapeutique adaptée aux particularités des adultes autistes sans handicap intellectuel ni retard de langage permettra d’offrir des soins de santé mentale adéquats et de manière plus accessible à une clientèle pour qui il n’existe actuellement pas de services.

Projets terminés

Évaluation d’un programme d’hôpital de jour en pédopsychiatrie chez les enfants autistes d’âge préscolaire avec symptômes aggravants et leurs parents 

Inventaire des bases de données internationales sur l'autisme

Apprentissage moteur et consolidation durant le sommeil dans l’autisme

La régression dans le développement du langage chez les autistes d'âge préscolaire

Publications et communications

Disciplines

  • Neurosciences
  • Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Champ d’expertise

  • Autisme (Santé de la mère, des enfants et des adolescents)
  • Autisme (Neurosciences, santé mentale et toxicomanies)