Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences médicales; Sciences de la santé

Chaire Myélome Canada sur le myélome multiple de l'Université de Montréal à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Chaire de recherche philanthropique Faculté de médecine
Département de médecine
Autre numéro : 514 252-3400 #4471 (Information)

Portrait

À propos

Encore aujourd’hui, malgré l’amélioration constante des thérapies contre le myélome multiple avec de nouvelles molécules plus efficaces, le myélome multiple reste incurable pour la très vaste majorité des patients atteints de cette terrible maladie. Pour la majorité des patients, la survie envisageable est en moyenne d’au moins 5 ans. Par contre, il existe un groupe de patients (environ 25-30%) qui présentent une maladie à plus mauvais risque, avec des survies de l’ordre de 2 à 3 ans seulement. Bien qu’il s’agisse d’une maladie hétérogène, certains facteurs sont associés à un mauvais pronostic.

Plusieurs anomalies génétiques récurrentes telles la del17p13, les t(4;14)(p16;q32), t(14;16)(q32;q23) et t(14;20)(q32;q12), et les anomalies du chromosome 1 (del1p et amplification 1q) sont associées à une moins bonne évolution. Certaines anomalies biologiques (augmentation de la β2-microglobuline et diminution de la concentration d’albumine) inclus dans l’International Staging System (ISS) sont également associées à un moins bon pronostic. Par exemple, au diagnostic, les patients avec un ISS à 3 ont une survie médiane de seulement 29 mois par rapport à 62 mois pour les patients avec un ISS à 1. Il en est de même pour les patients avec une leucémie plasmocytaire, leur pronostic est sombre. Pour ces patients, de nouvelles stratégies thérapeutiques sont nécessaire, en plus de l’arsenal thérapeutique actuel.

La seule thérapie à intention curative parmi les thérapies du myélome multiple est l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. Toutefois, en raison des premières expériences décevantes  et de la toxicité significative, l’allogreffe n’a pas été considérée une modalité thérapeutique standard. Depuis, l’allogreffe s’est amélioré avec une meilleure sélection des donneurs, de meilleurs traitement de support dont des antibiotiques plus efficaces, et les résultats de l’allogreffe se sont parallèlement améliorés.

Bâtissant sur notre expérience actuelle en allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, nous orientons notre programme de recherche sur le développement de la thérapie cellulaire du myélome multiple.

Créée officiellement le 19 juin 2012, la Chaire Myélome Canada sur le myélome multiple de l'Université de Montréal à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont vise à créer un noyau de scientifiques dont la priorité est de combattre le myélome multiple; améliorer les soins des patients atteints de myélome multiple par la diffusion rapide des nouvelles connaissances aux patients et aux médecins québécois œuvrant en milieu communautaire et améliorer les soins aux patients atteints de myélome multiple grâce à la recherche clinique.

Ses titulaires

  1. 15-09-2012 au 14-09-2017: LEBLANC, Richard. Professeur adjoint de clinique, Département de médecine, Faculté de médecine.

Affiliations

Unités de recherche

  • Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Organismes partenaires

  • Myélome Canada
  • Fondation HMR
  • Celgene Corporation
  • Janssen Inc.

Autres établissements et centres de recherche

  • CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal – Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR)

Adresses

5415, boulevard de l'Assomption
Montréal (Québec), H1T 2M4, Canada

Pour en savoir plus…

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Membres

À l’Université de Montréal

Jean Roy (Chercheur)
Imran Ahmad (Chercheur)
Luigina Mollica (Chercheur)

Expertise

Description de l’expertise

La Chaire Myélome Canada sur le myélome multiple de l’Université de Montréal à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont a pour mission d’améliorer les soins aux patients, d’innover par la recherche et de promouvoir la dissémination des connaissances sur les différents aspects qui touchent le myélome multiple. Cette triple mission s’articule comme suit :

Axes de recherche

Les soins aux patients

L’un des mandats important de la chaire est d’améliorer les soins aux patients de par :

  1. la création de cliniques dédiées aux patients atteints d’un myélome multiple à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont;
  2. une meilleure connaissance du myélome multiple des différents intervenants qui touchent de près ou de loin les patients atteints d’un myélome multiple (infirmières, physiothérapeutes, diététistes…);
  3. l’interaction multidisciplinaire fréquente avec les services d’orthopédie, de radio-oncologie, de radiologie, de physiothérapie… améliorant la prise en charge des patients atteints d’un myélome multiple;
  4. la formation d’une relève ayant un intérêt pour le myélome multiple;
  5. un service téléphonique accessible aux médecins hématologues et oncologues médicaux de la province qui leur permet d’obtenir de l’information supplémentaire sur la prise en charge recommandée des patients atteints d’un myélome multiple et une opinion thérapeutique.

La recherche

L’amélioration de la qualité de vie et de la survie des patients atteints d’un myélome multiple au cours des 15 dernières années est le fruit de la recherche. La recherche, sous tous ses aspects, est grandement encouragée par la Chaire. Cette dernière se veut la plate-forme de collaboration entre les patients, les chercheurs cliniques, les chercheurs fondamentaux et l’industrie pharmaceutique pour contribuer aux avancées dans le domaine du myélome multiple. La guérison du myélome multiple est le but ultime de cette chaire, et ceci passe par la recherche.

La recherche clinique est un aspect important du mandat de recherche de la Chaire. La recherche clinique permet d’évaluer de nouvelles thérapies prometteuses, potentiellement plus efficaces ou mieux tolérées. Pour les patients, elle permet de donner accès à des traitements innovateurs qui ne seraient pas accessibles autrement. Elle touche différents aspects du myélome multiple, en particulier l’aspect thérapeutique :

  • le traitement de première ligne des patients éligibles à l’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques;
  • la greffe de cellules souches hématopoïétiques allogéniques;
  • le traitement de première ligne des patients inéligibles à une greffe;
  • le traitement de consolidation ou de maintenance;
  • le traitement de la maladie récidivante et/ou réfractaire;
  • le traitement de support.

Pour connaître les études cliniques disponibles à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, voir la section Protocoles de recherche clinique.

Dissémination des connaissances par l’enseignement et l’éducation

  • Pour les patients et leur entourage

    Il est bien établi que les patients qui comprennent leur maladie et leur traitement participent plus activement à leurs soins. Ceci améliore la qualité des soins et diminue le risque d’erreur. Des sessions éducatives et d’information sont régulièrement données aux patients atteints d’un myélome multiple de même qu’à leur entourage par des hématologues et oncologues médicaux de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, par l’entremise de l’organisation Myélome Canada.

  • Pour les médecins résidents en formation

    Les médecins résidents du programme d’enseignement d’hématologie de l’Université de Montréal peuvent passer des journées de clinique externe à la clinique spécialisée de myélome multiple, où ils sont exposés de façon intense aux différentes problématiques de cette pathologie. Ils bénéficient à ce moment d’un enseignement de grande qualité sur des situations cliniques réelles.

    Des cours magistraux sont donnés sur le myélome multiple aux médecins en formation, de même qu’aux étudiants en médecine. Ceci a pour but d’améliorer la qualité de la prise en charge médicale des patients atteints d’un myélome multiple et d’intéresser la relève soignante à cette maladie.

  • Pour les médecins et pharmaciens du Québec

    Au courant des 15 dernières années, la compréhension sur la biologie de la maladie et les traitements du myélome multiple se sont grandement améliorés. Il est difficile de se tenir à la fine pointe des connaissance sur le myélome multiple. Pour cette raison, le titulaire de la Chaire de même que ses collègues de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont donnent régulièrement des présentations aux hématologues et oncologues médicaux de même qu’aux autres professionnels de la santé de plusieurs régions du Québec sur les sujets de leur choix se rapportant au myélome multiple. À la demande, des présentations peuvent être données dans les régions de Montréal, de la Montérégie, des Laurentides, de Lanaudière, de Laval, de l’Outaouais, de l’Estrie, de la Mauricie et de la Capitale-Nationale.

Projets et financement

Projets et réalisations

Financement

  • Université de Montréal
  • Myélome Canada
  • Fondation HMR
  • Celgene

Publications et communications

Disciplines

  • Oncologie
  • Oncologie médicale

Champ d’expertise

  • Cancer du sang
  • Cellule
  • Maladies de la moelle épinière
  • Interaction hôte-tumeur
  • Anticorps
  • Insuffisance rénale et malabsorption
  • Maladies du tissu osseux
  • Tissu osseux
  • Anémies
  • Facteurs de croissance (cancer)
  • Âge et facteurs de risques
  • Génétique du cancer