Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences naturelles et génie; Sciences de la santé; Sciences médicales; Sciences sociales et humaines

Chaire de recherche du Canada sur la vision et l’action

Chaire de recherche du Canada École d'optométrie
Autres numéros : 514 343-6111 #4571 (Information) 514 343-2382 (Télécopieur)
Autre courriel : aarlenne.khan@umontreal.ca (Personne contact)

Médias

Portrait de la titulaire: Aarlenne Khan

 - © Khan

Portrait

À propos

La chaire et son laboratoire Visattac – Laboratoire de la vision, de l’attention et de l’action, s'intéressent aux interactions complexes et fascinantes entre l'attention spatiale, la perception visuelle et la planification du mouvement. Ils ont recours aux études comportementales et à la stimulation de différentes zones du cerveau chez des individus sains ou qui présentent des problèmes neurologiques. Ceci permettra de déterminer quelles zones du cerveau jouent un rôle essentiel dans ces fonctions. L’objectif ultime est d'appliquer ces connaissances au domaine de la réadaptation.

Affiliations

Unités de recherche

  • Laboratoire de la vision, de l'attention et de l'action
  • Infrastructure du Laboratoire de la vision, de l'attention et de l'action

Adresses

Localisation sur le campus UdeM

3744, rue Jean-Brillant, local

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

Une des fonctions principales de notre cerveau est de produire des mouvements des yeux et des mains afin d’interagir avec notre environnement. Ces mouvements sont souvent basés sur de l’information sensorielle-par exemple la vision- qui doit être convertie en signaux appropriés de manière à pouvoir diriger le regard ou nos mains pour acquérir avec précision un objet d’intérêt. À leur tour, ces mouvements modifient l’information sensorielle que reçoit notre cerveau. Par exemple, quand nos yeux bougent, la position rétinienne de la cible visée et des autres cibles est modifiée. Les processus sensoriels et d’exécution du mouvement sont donc étroitement liés et s’influencent mutuellement. De plus, l’information sensorielle n’est pas recueillie passivement : nous orientons notre regard- et donc notre fovéa- vers certaines portions de l’espace, ce qui détermine la qualité de l’information que nous pouvons acquérir du monde. L’attention joue un rôle important dans ce processus de sélection et détermine quelles informations de notre environnement sont traitées de manière préférentielle.

Il est bien connu que la planification des mouvements et les processus attentionnels sont étroitement liés. En effet, d’une part, l’intention de faire un mouvement oriente notre attention et, d’autre part, orienter l’attention vers une cible diminue les temps de réaction et améliore la précision motrice. Cette interaction est impérative pour notre cerveau, comme on le constate chez les patients cérébrolésés avec héminégligence ou ataxie optique, chez qui cette interaction est déficitaire. Il est donc crucial d’étudier en détail comment les mécanismes attentionnels interagissent avec la planification des mouvements oculaires et du bras.

Le  programme de recherche comprend ainsi trois volets :

  1. Étudier comment les mécanismes attentionnels et ceux qui sont impliqués dans la planification des mouvements oculaires et du bras s’influencent les uns les autres;
  2. Étudier comment la plasticité des systèmes de planification des mouvements oculaires influence la vision et comment on peut utiliser cette plasticité pour améliorer la vision des patients;
  3. Étudier comment des interventions comportementales ciblées sur l’attention et la planification des mouvements peuvent être exploitées pour améliorer les fonctions cognitives de patients cérébrolésés.

Ce programme de recherche combine de manière unique la recherche fondamentale, la neuropsychologie, c’est-à-dire l’étude des conséquences comportementales de lésions cérébrales, et la rééducation neurologique. Dans le premier axe de recherche du programme, nous combinerons expériences comportementales et techniques non envahissantes de stimulation cérébrale chez des participants sains et des patients.

Cette approche nous permettra d’approfondir nos connaissances fondamentales sur le fonctionnement cérébral en présence ou en l’absence de lésion. De manière complémentaire, les deux autres axes seront orientés vers la rééducation des patients. Il s’agira de développer des techniques de rééducation neurologique innovantes et scientifiquement fondées à partir des connaissances acquises préalablement.

Projets et financement

Projets et réalisations

Financement

  • Chaires de recherche du Canada (CRC)
  • Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Publications et communications

Publications

Disciplines

  • Neurosciences
  • Optométrie
  • Médecine physique et réadaptation
  • Psychologie