Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences de la vie

Chaire de recherche du Canada sur les tissus calcifiés et les biomatériaux et imagerie structurale

Chaire de recherche du Canada Faculté de médecine dentaire
Autres numéros : 514 343-5846 (Information) 514 343-2233 (Télécopieur)
Autre courriel : antonio.nanci@umontreal.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Le professeur du Département de stomatologie de la Faculté de médecine dentaire Antonio Nanci a été nommé à la tête de la Chaire de recherche du Canada sur les tissus calcifiés et les biomatériaux et imagerie structurale (niveau 1). Son programme de recherche a pour objectif de trouver de nouvelles approches thérapeutiques pour les maladies parodontales et de concevoir des biomatériaux qui permettront d’accélérer la guérison à la suite de chirurgies orthopédiques ou de reconstructions dentaires.

Adresses

Localisation sur le campus UdeM

Roger-Gaudry, local A-212

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Expertise

Description de l’expertise

En finir avec la maladie parodontale


La maladie parodontale (MP) touche une grande partie de la population et entraîne, en fin de compte, la perte des dents et de l’os, ce qui exige une restauration grâce à des implants en métal. En ce qui concerne les personnes qui en souffrent, cette maladie, dont le traitement coûte très cher, a une incidence sur leur qualité de vie.

La MP est aussi reliée à des problèmes de santé systémiques, tels que les maladies cardiovasculaires et respiratoires et le diabète. Malheureusement, il n’existe toujours pas de traitement pour la MP.

La MP commence lorsque la gaine épithéliale autour de la dent, qui est formée par une partie spécialisée de la gencive, est atteinte. M. Nanci, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les tissus calcifiés, les biomatériaux et l’imagerie structurale, a découvert de nouvelles protéines qui aident à maintenir l’intégrité de cette gaine.

Cette découverte promet de modifier le cadre de traitement de la MP d’une simple gestion de la MP, comme à l’heure actuelle, à un traitement fondé sur une intervention précoce. Cela mènera à des traitements qui peuvent prévenir la détérioration de la gaine ou la restaurer avant que la maladie ne se répande, bloquant ainsi le développement de la MP.

L’approche de biologie interfaciale de M. Nanci pourrait aussi permettre de créer les implants qui peuvent améliorer la guérison et la stabilité des reconstructions dentaires et orthopédiques. Cela est particulièrement important pour les patients vieillissants dont la santé, l’état des os et la capacité de guérison sont compromis.

Le travail de M. Nanci examine aussi un certain nombre de questions et de champs d’enquête cruciaux non résolus portant sur la santé buccale, les cellules souches épithéliales et le génie tissulaire.

Projets et financement

Financement

  • Chaires de recherche du Canada (CRC)
  • Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Publications et communications

Disciplines

  • Stomatologie
  • Dentisterie
  • Sciences biomédicales
  • Dentisterie de restauration
  • Microbiologie médicale