Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Technologies de l’information et des communications; Sciences naturelles et génie; Sciences sociales et humaines; Sciences de l’administration et de la gestion; Communication; Économie et politique; Sciences appliquées; Sciences de l’éducation

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie

Centre facultaire Faculté des arts et des sciences
Autre numéro : 514 987-4018 (Information)
Autre courriel : cirst@uqam.ca (Autre courriel)

Médias

Système de la recherche 101

Conférence donnée par Frédéric Bouchard, directeur du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) et par Louise Dandurand, présidente de l'Acfas, dans le cadre des Journées de la relève en recherche 2014.

Lois scientifiques: définition du concept par Frédéric Bouchard, Université de Montréal

Frédéric Bouchard, professeur de philosophie à l'Université de Montréal et membre du CIRST, définit le concept "lois scientifiques" dans l'ouvrage collectif «Sciences, technologies et sociétés de A à Z».

Facteur d'impact: définition du concept par Vincent Larivière, Université de Montréal

Vincent Larivière, professeur en Sciences de l'information à l'Université de Montréal et membre du CIRST, définit le concept "facteur d'impact" dans l'ouvrage collectif «Sciences, technologies et sociétés de A à Z».

Portrait

À propos

Le CIRST est, au Canada, le principal regroupement interdisciplinaire de chercheurs dont les travaux sont consacrés à l’étude des dimensions historiques, sociales, politiques, philosophiques et économiques de l’activité scientifique et technologique. Nos travaux visent l’avancement des connaissances et la mise à contribution de celles-ci dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques ainsi que dans la résolution des problèmes de société qui présentent des dimensions scientifiques et technologiques.

Le CIRST rassemble une soixantaine de chercheurs provenant d’une douzaine d’institutions et d’autant de disciplines, telles que l’histoire, la sociologie, la science politique, la philosophie, les sciences économiques, le management et les communications. Situé sur le campus de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le CIRST est reconnu comme unité de recherche par l’UQAM et  l’Université de Montréal. Créé en 1986 grâce au programme des Actions structurantes du ministère de l’Éducation, le CIRST a été de 1999 à 2014, puis à nouveau depuis 2017, un regroupement stratégique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture.

La mission du CIRST est double : a)  la recherche interdisciplinaire sur les transformations, le rôle et la place de la science et de la technologie dans les sociétés contemporaines; et b) la formation de jeunes chercheurs.

Affiliations

Unités de recherche

  • Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante
  • Chaire Ésope de philosophie

Établissements universitaires

  • Université du Québec à Montréal (UQAM)

Adresses

1205, rue Saint-Denis, local 8e étage
Montréal (Québec), H2X 3R9, Canada

Équipe

Responsables

Externes

Membres

À l’Université de Montréal

François Duchesneau (Membre associé)
Marcel Fournier (Membre associé)
Lorna Heaton (Membre régulier)
Éric Montpetit (Membre régulier)
Frédéric Bouchard (Membre régulier)
Stephane Moulin (Membre régulier)
Jean-Pierre Marquis (Membre associé)
Erick Lachapelle (Membre régulier)
Vincent Larivière (Membre régulier)
Christian Leduc (Membre régulier)
Pierre Canisius Kamanzi (Membre régulier)
Laurent Jodoin (Membre associé)

Organigramme de l’unité

Organigramme de l’unité

Expertise

Description de l’expertise

Le projet intellectuel du CIRST vise à mieux saisir les articulations entre les différentes dimensions cognitives, intellectuelles, sociales, politiques et culturelles qui contribuent à la production des connaissances et des technologies et il vise également à cerner avec le plus de précision possible les retombées des sciences et des technologies. Mieux comprendre comment la science se construit, c’est être en mesure de relativiser les savoirs en jeu et aussi de mieux baliser l’action collective dans le domaine.

Pour ce faire, la programmation scientifique du CIRST est structurée autour de trois axes qui peuvent être considérés comme trois maillons de la chaîne savoir-innovation.

Axes de recherche

Expertise, décision et débat public

Cet axe interroge les figures mouvantes de l’expert et des organismes producteurs d’expertise, ainsi que leur place, changeante et disputée, dans la délibération publique. Les rapports entre science et politique sont structurés par les inégalités épistémiques entre acteurs, mais les modalités de cette structuration sont sujettes à de vives polémiques.

Les projets du CIRST précisent les différents visages de l’expert et des « politiques de l’expertise », en montrant les mutations structurelles qui modifient les usages publics de savoirs experts.

Responsables : Éric Montpetit
Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Lorna Heaton, Frédéric Bouchard, Stephane Moulin, Erick Lachapelle, Vincent Larivière

Politiques et mesures de la recherche

Cet axe interroge ce que « gouverner » signifie en matière de recherche et d’innovation. Des sciences politiques à la gestion des technologies, en passant par la sociologie des sciences et l’épistémologie, émerge une seule et même question : comment définir et évaluer les produits de la recherche ?

En effet, les mesures produites, choisies et mises en œuvre façonnent la manière d’innover, de faire de la science, d’adopter des technologies – bref la gouverne de la recherche et de l’innovation.

Les projets du CIRST repensent l’impact des normes émergentes en matière de mesure et d’évaluation de la recherche. La nouveauté et la variété de ces normes et des pratiques qu’elles suscitent doivent être problématisées pour éclairer les diverses pratiques sectorielles et pour dégager des vues générales sur les changements, institutionnels et cognitifs, qui affectent l’encadrement de la science et de l’innovation.

Responsables : Vincent Larivière
Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Stephane Moulin

Acteurs et dynamiques de l’innovation

Cet axe interroge les dynamiques de l’innovation technologique, à des fins sociales, commerciales ou scientifiques, pour offrir une réflexion générale et multidisciplinaire sur la signification des verbes « innover », « créer » ou « utiliser ». Cet axe se concentre sur le lien entre l’innovation industrielle et l’innovation d’usage que recouvrent les phénomènes d’appropriation ou de coconstruction en milieu de travail ou au sein de la société civile, phénomènes qui révèlent la malléabilité de dispositifs technologiques qui affectent tant l’économie que la discussion scientifique et la mobilisation publique.

En reliant des objets d’étude généralement séparés (gestion de l’innovation, communications, sciences de l’information), les projets du CIRST favorisent une réflexion plus globale sur les conditions changeantes de l’innovation et de sa dissémination. Les dispositifs technologiques y sont présentés non comme des produits finis ou les fruits d’un processus linéaire, mais comme les résultats de constructions et de reconstructions collectives non planifiées, aux retombées économiques, sociopolitiques et scientifiques significatives.

Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Lorna Heaton, Frédéric Bouchard, Erick Lachapelle, Vincent Larivière

Université : une institution en mutation

Cet axe interroge les rôles changeants de l’université comme institution jouant un rôle primordial dans l’encadrement de la science et de la technologie. Ces rôles sont multiples et leur agencement passé, présent ou futur reste souvent incertain. Le CIRST jumèle ses expertises en histoire et sociopolitique des sciences, en bibliométrie, en gestion, en communication et en statistique éducative, pour repenser les mutations profondes qui touchent les missions et le fonctionnement de l’université.

Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Stephane Moulin, Vincent Larivière, Pierre Canisius Kamanzi

Transformations conceptuelles et sociales des disciplines

Cet axe concerne des transformations majeures de l’épistémologie et de la pratique des disciplines scientifiques. Croisant des approches historiques, philosophiques et  sociologiques, le CIRST anime un chantier sur la mutation d’opérations cognitives centrales, comme la classification et la modélisation, dans un contexte naturaliste (où l’on ne considère comme réel que le monde naturel). Ce chantier prend la forme d’une histoire et d’une épistémologie comparées de diverses disciplines, de la physique et de la biologie aux sciences humaines et sociales. Les projets en cours explicitent les défis épistémologiques de diverses disciplines afin de reformuler la problématique d’actions qui sont au cœur de l’activité scientifique : classifier, modéliser, expliquer et naturaliser. Ces projets présentent les savoirs non seulement comme le produit de disciplines fermées et bien établies, mais aussi comme résultant de mutations transversales qui transforment les disciplines en profondeur.

Membres de l’unité de recherche associés à l’axe : Lorna Heaton, Frédéric Bouchard, Vincent Larivière, Christian Leduc

Projets et financement

Financement

En 1997, le CIRST a été reconnu par le programme Centres de recherche du Fonds FCAR, qui lui assurait une subvention d’infrastructure. En 2002, le nouveau programme de Regroupements stratégiques du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) a doublé le budget du CIRST, qui formait déjà le principal regroupement au Canada dans son domaine. Cet appui du FRQSC a été renouvelé encore une fois en 2008, puis encore en 2017.

Publications et communications

Publications

Disciplines

  • Science politique
  • Sociologie
  • Histoire
  • Philosophie
  • Économie
  • Management
  • Communication

Champ d’expertise

  • Impacts des nouvelles technologies de l'information
  • Innovations technologiques
  • Technologies éducatives
  • Développement des technologies et impacts sociaux
  • Nouvelles technologies et emploi
  • Gestion des changements (structuraux, technologiques et culturels)
  • Technologie et emploi
  • Prise de décision
  • Politiques et services publics
  • Impact social, politique et économique des innovations
  • Contextes idéologiques, politiques, économiques et sociaux des transformations sociales
  • Épistémologie et méthodologie
  • Fouille de données (Data mining)
  • R&D et innovation
  • Analyse numérique
  • Communications audiovisuelle, écrite, sonore, visuelle
  • Contextes de communication
  • Modes d'appropriation des moyens de communication
  • Réseaux de télécommunications
  • Politiques de communication: réglementation, déréglementation
  • Sciences et connaissances
  • Philosophies et idéologies
  • 18e siècle
  • 21e siècle