Passer au contenu

/ La recherche

Je donne

Rechercher

Arts et lettres; Lettres et langues

Laboratoire sur les récits du soi mobile

Unité de recherche facultaire Faculté des arts et des sciences
Département des littératures et de langues du monde
Autre numéro : 514 343-7781 (Information)
Autre courriel : simon.harel@umontreal.ca (Personne contact)

Portrait

À propos

Le laboratoire sur les récits du soi mobile constitue une infrastructure de recherche unique, mobile et adaptative, financée par la Fondation Canadienne pour l’innovation. C’est un lieu de rencontre et d’étude reposant sur une plate-forme tripolaire (un laboratoire d’écriture visuelle à l’Université de Montréal, un studio mobile qui arpente les rues et espaces publics, puis cartographie virtuelle). La recherche conduite au laboratoire fournit des informations d’actualité sur plusieurs questions névralgiques comme les dynamiques réelles de déplacement dans la ville, les nouvelles modalités d’utilisation du web mobile, ainsi que le vivre-ensemble dans un contexte de mobilité géographique, culturelle et technologique, en plus de favoriser l’établissement d’une relation privilégiée entre les sujets de la mobilité et les NTIC.

Les activités du laboratoire, inspirées par des préoccupations relevant à la fois du domaine des arts, des lettres et des sciences humaines, se déploient autour de deux pôles d’intervention : la marginalité et la quotidienneté. Par l’entremise de l’antenne mobile, nous entendons étudier certaines problématiques sociales en permettant à des individus ciblés de raconter leurs déplacements tout en utilisant des outils de captation audiovisuelle avec lesquels ils ne sont pas nécessairement familiers. Il s’agira notamment d’offrir, par des activités de co-création, une tribune aux sujets désolidarisés du corps social tout en préservant vie privée et secrets. Cet axe de recherche de la marginalité couvrira également des pratiques de la mobilité ancrées dans l’action citoyenne ou dans l’implication communautaire, et pourra mettre en valeur les pratiques d’espace créatives des artistes montréalais.

Nous nous intéressons par ailleurs aux représentations de la vie quotidienne, dans la foulée des travaux de Michel de Certeau (1990) et de Bruce Bégout (2005), en étudiant les formes du quotidien de la tradition orale, le quotidien numérisé, et le changement que différents dispositifs techniques entraînent dans le dialogue entre les individus. Ce second pôle d’intervention nous conduit à porter une attention particulière aux parcours réels et imaginaires des gens dans la ville, qu’ils soient livreurs à vélo, chauffeurs de taxi, travailleurs de nuits, ou citoyens en transit vers un lieu de travail. Nous observons les zones de tension, les phénomènes d’appropriation et de découpage de l’espace, ainsi que les correspondances qui s’établissent entre les individus, la place publique et les médiums communicationnels utilisés.

Affiliations

Unités de recherche

  • Infrastructure du Laboratoire sur les récits du soi mobile

Adresses

Localisation sur le campus UdeM

Pavillon Lionel-Groulx, local C-8115

Équipe

Responsables

À l’Université de Montréal

Membres

À l’Université de Montréal

Expertise

Projets et financement

Projets et réalisations

Projets en cours

Catalyseur d’imaginaires urbains

  • Le Catalyseur d’imaginaires urbains (CIU) est une plate-forme d’idéation et de création de récits, d’expressions culturelles, de projets et de dynamiques urbaines implantée dans Le Virage, un espace réel composé de conteneurs aménagé sur le site du futur campus MIL de l’Université de Montréal. Véritable laboratoire urbain, l’espace du Virage se veut un lieu de diffusion, un espace de rencontres, de recherche et de création, d’échanges, d’expositions et d’enseignements « hors-les-murs « .

Résidences d’artistes « Le soi mobile »

Projet de recherche « Récits, mobilité et territoire : Expressions créatrices autochtones au Québec (2015-2018) »

  • Le projet de recherche vise à susciter une réflexion et une action concertées qui sont associées à la création d’espaces institutionnels dédiés à la recherche et à l’enseignement des récits et des médias autochtones en contexte francophone, où la recherche dans le domaine est émergente. Il a comme partenaires Terres en vues et le Wapikoni mobile, deux organismes clés dans la production et la diffusion de l’expression créatrice des peuples premiers au Québec. Nous étudierons les questions de récit, de mobilité et de territoire telles qu’elles s’articulent en études autochtones et dans les différents domaines d’intervention de l’équipe de recherche et des organismes partenaires.

Projet de recherche « Réfugié.e.s et déplacé.e.s: Droit, littérature et migration »

  • La question de la migration n’est pas nouvelle. De tout temps, l’être humain s’est déplacé, qui à la découverte de nouveaux territoires, qui à la recherche de prospérité économique, qui en quête d’une plus grande stabilité politique. Cependant, l’on constate depuis une soixantaine d’années une accélération de cette mobilité et, avec elle, un nouveau rapport de la communauté envers le migrant. De phénomène naturel, la migration est devenue un enjeu politique, juridique, social et économique de taille et le  migrant un sujet à saisir, à intégrer, à contrôler. À cet égard, les discours sur la personne et la situation du migrant n’ont eu de cesse de se multiplier, et ce dans tous les domaines. Sur le plan de l’imaginaire, les conséquences de l’expansion de ces discours ont eu pour effets, entre autres, de forcer une certaine «esthétisation » du migrant et de créer, par le fait même, un écart entre la représentation et la réalité de ce même migrant. Considérant ce qui vient d’être énoncé, le projet de recherche « Out of Place : Droit, Littérature et Migration » sera une activité originale dans le domaine de la recherche fondamentale dans la mesure où elle vise à baliser, puis à redéfinir, à l’aulne des relations entre le droit et la littérature, la  configuration narrative du migrant.

Publications et communications

Disciplines

  • Études littéraires
  • Littérature

Champ d’expertise

  • Contextes de la transmission et de la réception des œuvres littéraires ou artistiques
  • Impacts des nouvelles technologies de l'information
  • Développement des technologies et impacts sociaux
  • Mobilité
  • Identité sociale de l'artiste ou de l'écrivain
  • Conscience, subjectivité et identité personnelle
  • Cultures populaires produites et diffusées par les médias
  • Migrations, peuplements, contacts culturels
  • Marginalité artistique ou littéraire
  • Déterminisme et subjectivité dans l'action
  • Approches multiples de la création
  • Espaces urbains et urbanité
  • Conception et aménagement de l'espace
  • Modes d'appropriation des moyens de communication
  • Rapports ethniques et interculturels
  • Cultures et dynamiques locales
  • Échanges culturels
  • Comprendre et créer