Passer au contenu

/ La recherche

Rechercher

Sciences de la santé; Sciences médicales; Sciences sociales et humaines

Amal Abdel-Baki

Troubles psychotiques chez les jeunes

Professeure titulaire de clinique

Faculté de médecine - Département de psychiatrie et d’addictologie

amal.abdel-baki@umontreal.ca

Autre numéro : 514 890-8242 (Travail 1)

Médias

Portrait du chercheur: Dre Amal Abdel-Baki

 - © CHUM

La psychose, est-ce que ça se soigne ?

La médication : est-ce vraiment nécessaire ?

Psychose : diagnostic ou étiquette ?

Drogues et psychose : un combo explosif

Vous avez dit psychose ?

Après la psychose, tout est possible

Rencontre avec Dre Amal Abdel-Baki, psychiatre à la clinique JAP du CHUM

La convalescence, une étape à la fois

Portrait

Expertise de recherche

Mes champs de recherche portent:

  • sur les facteurs influençant l'évolution fonctionnelle et symptomatique, la rémission et le rétablissement ainsi que l'utilisation des services des jeunes atteints de troubles psychotiques non-affectifs (ex. schizophrénie) ou affectifs (ex. trouble bipolaire avec caractéristiques psychotiques).
  • les comorbidités ayant un impact sur l'évolution (ex. toxicomanie, itinérance), la qualité ou l'espérance de vie (ex. complications métaboliques) des jeunes adultes atteints de troubles psychotiques
  • le développement de nouvelles approches de traitements spécialisés pour répondre spécifiquement à différentes problèmatiques liées à cette population ou visant à améliorer leur accès aux soins (ex. développement d'une équipe spécialisée d'intervention intensive de proximité pour les jeunes de la rue souffrant de toxicomanie et de troubles mentaux graves, programme d'exercice physique intégré au traitement en santé mentale, utilisation d'outils technologiques mobiles dans l'intervention auprès des jeunes souffrant de psychose, thérapie d'aventure (plein air), etc.)

Biographie

Dr Amal Abdel-Baki a complété sa formation médicale et sa résidence en psychiatrie à l'Université Laval en 2001. Elle a complété à l’Université de Montréal, une maîtrise en sciences biomédicales sur les facteurs prédicteurs de l'évolution à long terme de la schizophrénie au Québec.

Elle a complété un an de formation complémentaire en recherche et en clinique (fellowship) à Melbourne en Australie avec l'équipe du Pr Patrick McGorry (leader du mouvement international de détection et intervention précoce pour la psychose).

Depuis plusieurs années, elle s'intéresse à la détection et l'intervention précoce pour la psychose chez les jeunes, de même qu'aux approches de psychothérapie cognitivo-comportementales spécifiques pour la psychose et au retour à l’activité productive (travail-études) chez les jeunes atteints de psychose.

Elle a présenté dans divers congrès internationaux et publié plusieurs articles sur divers aspects des psychoses affectives et non-affectives surtout chez les jeunes (notamment sur l’évolution fonctionnelle et symptomatique, les traitement pharmacologiques et psychosociaux, les comorbidités dont la toxicomanie et l’itinérance et l’impact de l’exercice physique sur les troubles métaboliques).

Elle travaille actuellement au CHUM comme chef du du continuum santé mentale jeunesse, comme psychiatre clinicien, chef clinico-administratif et responsable de la recherche de la clinique JAP (Jeunes Adultes ayant eu un épisode Psychotique).  Cette clinique compte parmi les leaders canadiens dans le domaine. En 2014, l’EQIIP SOL qu’elle a mise sur pied remportait une mention d’honneur du MSSS pour l’amélioration de l’accès aux soins de santé mentale pour les jeunes itinérants souffrant de toxicomanie.

 Elle est professeur titulaire à la faculté de médecine de l’Université de Montréal et supervise des étudiants à la maîtrise et au doctorat, des résidents en psychiatrie (stages de clinique et stages de recherche).  Elle est directrice du comité des études supérieures (CODES) au département de psychiatrie de l’Université de Montréal.  Elle est chercheur-investigateur du centre de recherche du CHUM.

Elle est actuellement, depuis 2014, présidente mais aussi  membre fondateur de l’Association Québécoise des programmes pour premiers épisodes psychotiques (AQPPEP) depuis 2005 et depuis ce temps, a toujours été membre du comité exécutif (secrétaire, trésorière, conseillère).  Elle a participé à l’organisation de différents congrès ou journées de formations sur la psychose.

Formation

  • 2001 — Études post-doctorales en psychiatrie — PsychiatrieUniversité Laval

Affiliations et responsabilités

Affiliations de recherche

Unités de recherche

Membre

Établissements affiliés

  • Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Enseignement et encadrement

Encadrement

Thèses et mémoires dirigés (dépôt institutionnel Papyrus)

Projets

Projets de recherche

2016 - 2017

Making family engagement and family peer support a reality in early intervention programs for psychosis: Building capacity and consensys across stakeholders

Chercheur principal : Shalini Lal
Co-chercheurs : Amal Abdel-Baki , Srividya Narayanan Iyer
Sources de financement : IRSC/Instituts de recherche en santé du Canada
Programmes de subvention :

Rayonnement

Publications et communications

Disciplines

  • Psychiatrie
  • Neurosciences

Champ d’expertise

  • Santé mentale et psychopathologie des enfants et des adolescents
  • Toxicomanie
  • Schizophrénie
  • Troubles affectifs (de l'humeur)
  • Santé mentale et société
  • Suicide (Neurosciences, santé mentale et toxicomanies)
  • Cognition
  • Développement cognitif
  • Développement cognitif de l'enfant